mercredi 26 décembre 2007

UN NOUVEAU PATRON AU CAFE DE PARIS

Le « Café de Paris » a changé de gérant. « Milou », le nouveau patron est un homme jovial et avenant, très connu et populaire puisqu’il a été barman dans beaucoup d’établissements de la région. L’ambiance du bar, il connaît bien : c’est un métier qu’il a choisi, après un court passage à la SNCF. Il en aime l'atmosphère chaleureuse, animée et conviviale, même s’il avoue que, l’âge venant, il préfère le service du matin plus calme. Il laisse à son neveu Jeremy le soin de gérer les soirs dont l’ambiance est souvent plus vivante et plus bruyante.
Aujourd’hui, Milou est satisfait : son bistrot est un endroit sympathique où l’on aime se rencontrer pour discuter, jouer aux dés ou aux cartes. Bref, un endroit où l’on ne s’ennuie pas.
Le « Café de Paris », aussi le siège du club de football « l'Olympique Mageois », de la « Boule d’or » et du PMU.
Souhaitons bonne réussite à Milou.


mardi 25 décembre 2007

DES CADEAUX DE NOËL A L'ECOLE ET AU PERSONNEL MUNICIPAL




Le premier trimestre scolaire s’est terminé en beauté au groupe scolaire Joliot Curie et pour le personnel municipal. Le matin,à la salle Fernand Léger la « Société du sou » a proposé à tous les enfants un spectacle avec de la musique, des ombres chinoises, des chants, des histoires... une très belle prestation !
Puis, à 14h, les parents et des grands-parents ont été reçus par le maire Jean-Claude Paris et le conseil municipal qui leur ont souhaité la bienvenue avec café petits fours et champagne.
Puis le Père Noël accompagné de son lutin ,est venu distribuer les jouets aux petits de la maternelle (offerts par la mairie) et les cadeaux pour le primaire (offerts par la Société du sou).
Enfin un goûter a été offert à tous les écoliers par la municipalité.
A 17h, ont eu lieu les traditionnelles réceptions sur l’invitation du conseil municipal. D’abord les enseignants que le maire les remercia pour leur dévouement ainsi que leurs implications autour de la peinture (avec « un toit une œuvre ») et du théâtre (avec le « chapiteau de la résidence de Conduite Intérieure » : les sujets de discussions furent nombreux.
A 18h les employés municipaux furent invités à partager le verre de l’amitié. Jean-Claude Paris les a remercia pour le travail accompli tout au long de l'année. Un cadeau leur fut offert.

LES NOELS

Le premier trimestre scolaire s’est terminé en beauté au groupe scolaire Joliot Curie et pour le personnel municipal. Le matin,à la salle Fernand Léger la « Société du sou » a proposé à tous les enfants un spectacle avec de la musique, des ombres chinoises, des chants, des histoires... une très belle prestation !
Puis, à 14h, les parents et des grands-parents ont été reçus par le maire Jean-Claude Paris et le conseil municipal qui leur ont souhaité la bienvenue avec café petits fours et champagne.
Puis le Père Noël accompagné de son lutin ,est venu distribuer les jouets aux petits de la maternelle (offerts par la mairie) et les cadeaux pour le primaire (offerts par la Société du sou).
Enfin un goûter a été offert à tous les écoliers par la municipalité.
A 17h, ont eu lieu les traditionnelles réceptions sur l’invitation du conseil municipal. D’abord les enseignants que le maire les remercia pour leur dévouement ainsi que leurs implications autour de la peinture (avec « un toit une œuvre ») et du théâtre (avec le « chapiteau de la résidence de Conduite Intérieure » : les sujets de discussions furent nombreux.
A 18h les employés municipaux furent invités à partager le verre de l’amitié. Jean-Claude Paris les a remercia pour le travail accompli tout au long de l'année. Un cadeau leur fut offert.




lundi 24 décembre 2007

Repas de Noël à la salle Fernand Léger

Le traditionnel repas de Noël du restaurant scolaire a réuni plus de 150 personnes, et comme d’habitude en pareil cas, tout le monde s’est déplacé à la salle polyvalente Fernand Léger. Pour l’occasion les employées préposées à la cantine : Marie-Line, Sylvie, Maryline, Nathalie, Marie Laure, Cindy ont reçu le renfort de Laurent et Jean-Louis ainsi que celui des adjoints Edmond Muller et Jany Sans.
Le menu savoureux était composé de foie gras, sauté de dinde et pâtes et même du champagne ! (Sans alcool). Les petits sont montés sur scène pour interpréter les chants de Noël, repris en chœur par les plus grands très en forme eux aussi. Une excellente ambiance, de la joie et de la bonne humeur comme c’est le cas chaque fois le jour des vacances… et qu’on sait que le Père Noël va passer !

dimanche 23 décembre 2007

UN GOÛTER TRES DYNAMIQUE AU TEAKWONDO MAGEOIS


Ce jeudi 20 décembre avait lieu le goûter de Noël du club de « taekwondo mageois ». La salle des sports était comble pour l’occasion : parents, grands-parents, enfants, ou tout simplement spectateurs, tout le monde était ravi de se retrouver pour partager ce moment convivial et festif qui annonce les fêtes de fin d’année. Un savoureux goûter fut offert et les enfants firent une démonstration de taekwondo qui permit à chacun d’en apprécier l’extraordinaire vitalité ainsi que le travail pédagogique réalisé depuis le début de la saison par Jean-Pierre Liabeuf et Jérémie Maillet. Ensuite les adolescents et les adultes démontrèrent les différentes techniques du taekwondo : combats très engagés, self défense et casses spectaculaires se succédèrent pour le plus grand plaisir des spectateurs.
Le club est composé de licenciés de tous niveaux, jeunes ou anciens, débutants ou confirmés .Chacun a pu montrer, à son niveau de compétence, l’intérêt de pratiquer un telle discipline d’art martial. C’est donc une discipline ouverte à tous qui a le mérite d’être à la fois ludique, sportive, sociale et permet d’avoir plus d’assurance.
La séance se poursuivit par une démonstration d’aïkido qui fut très appréciée.
Le club de « taekwondo mageois », dynamique et convivial, a le vent en poupe. Les récents résultats des compétitions jeunes montrent qu’il est sur la bonne voie.
A noter que début 2008 aura lieu un stage dirigé par Maître Russello 6ème dan.
Contacts : 04.66.25.75.64 et 06.33.15.56.16

dimanche 16 décembre 2007

L'équipe première Olympienne méritait mieux

Avant de parler de l'équipe fanion ,analysons le court déplacement de la réserve à Brouzet les Alès face à l'ancien coach S.Privat. Le moins que l'on puisse dire, c'est que les retrouvailles ne se sont pas bien passées ; en effet après une première mi-temps solide , les hommes de P.Rieutord ont craqué physiquement et fini par encaisser 5 buts malgré la prestation de grande classe de leur portier Ollier! Mais le meilleur joueur Olympien évolue cette saison sous le maillot adverse et a fait énormément de mal à ses anciens partenaires . Il s'agit de F.Walter que nous félicitons.
La première, pour sa part , se rendait chez un concurrent direct : Gallician. Et elle se laissait surprendre d' entrée de jeu puisque après seulement un quart d'heure ,elle était menée par 2 à 0. Cependant, grâce à des ressources mentales fantastiques les hommes de C.Bruyère allaient revenir.Tout d'abord avant la pause par l'intermédiaire de L.Romestant. Puis en seconde période,  A.Leclerc égalisait d'une volée de toute beauté.  Conscients qu'il y avait un coup à faire, les Olympiens allaient tout faire pour ramener les quatre points de la victoire .Malheureusement la réussite allait les fuir puisque J.Pontet trouvait les montants par 2 fois avant que B.Hechinger ne se heurte au portier adverse.  Mais la chance tournait. En effet , alors que leur poteau avait tremblé une nouvelle fois, les locaux allaient prendre l'avantage à 5 minutes du coup de sifflet final.On n'osait imaginer une défaite Olympienne et pour y échapper, durant les arrêts de jeu l'inévitable L.Romestant propulsait de la tête le cuir au fond des filets et permettait à son équipe de ramener des points! Certes, l'issue aurait pu être plus heureuse, mais nous tenons à souligner la formidable solidarité dont ont fait preuve les Hommes de L.Dardailhon, et à titre individuel les performances remarquées de L.Romestant et A.Leclerc!

jeudi 13 décembre 2007

L’avenue du moulin fait peau neuve


La circulation é été quelques peu perturbée ces derniers jours par l’activité de divers engins de travaux publics des entreprises Périgord (réseaux) et Laupies (enrobé)
Les travaux de rénovation de la voirie sont financés par la commune et le conseil général. Auparavant, sage précaution, il a fallu procéder à l’enfouissement du réseau électrique. Ces derniers sont intégralement à la charge d’EDF.


dimanche 9 décembre 2007

Encore un triste Week-End footballistique

Une fois n'est pas coutume ,la réserve, qui recevait Chamborigaud ne parvenait pas à aligner une équipe digne de ce nom. Et c'est donc fort logiquement qu'elle s'est inclinée sur le score de 5 à 2 avec des buts de F.Merck et C.Lopez. Mention à tous ceux qui font les efforts tous les dimanches pour compenser ceux qui ne prennent pas la peine de se déplacer (ces gens là font preuve d'un manque évident de sérieux et de loyauté en vers leurs camarades...Ce n'est pas loyal de leur part !).
La première quant à elle ,recevait Bessèges pour ce qui est l'unique derby de la poule. Et malheureusement pour les Olympiens , les visiteurs profitaient des errements de la défense pour prendre l'avantage après seulement un quart d' heure de jeu. Ils tentaient bien de réagir par L.Romestant qui trouvait le portier adverse, ou par B.Hechinger qui voyait sa frappe s'écraser sur le poteau. Cependant juste avant la pause les visiteurs ne transformaient pas l'occasion qui leur était donnée de faire le break. Les Olympiens allaient tout donner en seconde période mais leur duo d'attaquants trouvait systématiquement les gants du portier Bessègeois auteur d'une remarquable partie.Et c'est donc sur le score de 1 à 0 pour les Bessegeois que le référé sifflait la fin d'un match d'un faible niveau et sans âme. Une victoire la semaine prochaine à Gallician est impérative!


samedi 1 décembre 2007

L'ESPACE BAUQUIER NOUS OFFRE UNE EXPOSITION REMARQUABLE DE GERARD LATTIER

Vendredi avait lieu le vernissage de l’exposition de Gérard Lattier, peintre et conteur populaire. Rarement l’espace Bauquier n’a connu une telle affluence. Le public conquis put admirer les tableaux et visionner un film d’André Abbe, où l’artiste se dévoile avec beaucoup de franchise et de candeur. Gérard Lattier se définit lui-même comme atypique, « je suis certainement une sorte d’ornithorynque...». Tel Candide, il observe le monde avec sagesse et indulgence. Il sait que vieillir et souffrir permettent de mieux comprendre les choses, de les excuser aussi…Orphelin à 7 ans (son père, cheminot est tué en 1944 pedant le bombardement de Nîmes), gravement malade, a demi paralysé, il se met à peindre et à dessiner pour passer le temps, par plaisir. « La peinture m’a sauvé plusieurs fois la vie ». Par exemple lorsqu’il est interné en psychiatrie parce qu’il refuse de faire la guerre en Algérie


« Quand on veut pas faire la guerre, on vous prend pour un fou, on vous enferme… » .Ses tableaux sont alors sombres et fantasmagoriques avec des monstres hideux. Puis, petit à petit, lorsqu’il connaît l’amour et le bonheur, son travail prend de la couleur et de la lumière. On sent chez cet homme de la douceur et de la bonté ; derrière sa barbe blanche et son apparence de grand-père adorable, on devine un enfant qui n’a pas grandi et qui gardé sa fraîcheur juvénile. Cela ne signifie pas qu’il est resté enfantin. Sa peinture, certes d’une naïveté voulue, très fine et délicate, raconte des histoires simples .Le texte, qui fait partie de l’œuvre ,est écrit avec la langue de chez nous ,mélange méridional qui fleure bon les garrigues de Nîmes et les maquis d’Ardèche .


Et c’est cet ensemble qui fait que l’œuvre de Lattier est difficilement classable, un peu comme « Le petit Prince ». Adulte ou enfant, chacun, à un degré différent y trouve matière à réflexion. Chaque dessin, chaque mot a son importance. On partage alors ce regard sur les choses de ce monde, la guerre, la religion, la bêtise, mais aussi les histoires des gens ordinaires. Lattier est un conteur populaire, de la veine de Chabrol. Il ne faut pas croire qu’il est ingénu parce qu’il raconte la vie des gens simples : « Il a un amour des petites gens, sa peinture, c’est la poursuite de la parole par d’autres moyens….c’est ce qui fait son merveilleux ».
Lattier sait qu’un jour tout cela finira… « Tel Icare, un jour, nous allons tomber,les ailes brûlées par le soleil…c’est dans l’ordre des choses, mais ,cela na pas d’importance…ce qui compte , vieux frère, c’est qu’on aura volé, et ça, c’est rudement bon !.. »
Exposition visible de 15H à 19H jusqu’au 9 décembre avec animations .

lundi 26 novembre 2007

La coupe sourit aux Olympiens

Le début de week end ne fut pas très enthousiasmant,puisque les moins de 18 ans se sont inclinés 3 à 1 face à L'OAC , non sans avoir réalisé un bon match (le buteur est P.Nouvel) .On attendait donc mieux des séniors qui se déplaçaient sur la pelouse de St Jean de Maruejols pour le compte de la coupe A.Granier. Et c'est avec une équipe remaniée afin de faire souffler certains joueurs et de donner du temps de jeu aux autres que L.Dardailhon assisté d'E.Magnanelli devaient s'accommoder. Et tout commençait pour le mieux car, après moins de 5 minutes de jeu, suite à une longue touche de Y.Robert, Y.Donnée trompait de la tête le portier adverse. Celui-ci était imité un 1/4 d'heure plus tard par C.Lopez qui d'une splendide retournée acrobatique pensait doubler la mise ,malheureusement il était signalé en position illicite. Cette action revigora les locaux qui se montraient pressant sur les buts de Y.Nègre mais ,par maladresse ne parvenaient pas à égaliser avant la pause.Dès la reprise nos protégés allaient se mettre à l'abri sur un pénalty de Ait-Amed.F;Enfin ! pensait-on . Mais c'était sans compter sur l'orgueil des locaux qui en 5 minutes ramenaient le score à égalité.Alors que s'approchaient doucement les prolongations ,sur un service de Nuin.G, le buteur maison C.Lopez trompait de la tête le portier St Jeannais. Mais le plus beau restait à venir.En effet juste après son entrée en attaque S.Clarté enchaînait contrôle et frappe de volée avec une facilité et une classe qui laissait sans réaction le gardien ainsi que les spectateurs ! Quel coaching ! et surtout quel magnifique but qui venait clore le score de ce match où les hommes du président Salas ont fait preuve d'une énorme solidarité.

LES STAGIAIRES DE LA RÉSIDENCE THÉÂTRE ONT PRODUIT UN SPECTACLE ÉPOUSTOUFLANT !

Ce dimanche 25 novembre, s’achevait aux Mages la deuxième opération « résidence de théâtre », organisée par la communauté de communes « Vivre en Cévennes ». La compagnie « Conduite intérieure » avait, cette fois-ci, installé son chapiteau sur le stade de Labadié. C’est là qu’un public nombreux et ravi a pu découvrir 3 pièces de théâtre de réputation internationale. Simultanément, se déroulait un chantier théâtre ouvert aux amateurs de tous niveaux, encadrés par le metteur en scène Christian Chessa. Pendant cette courte période, 10 apprentis comédiens adultes ont monté « Conte d’hiver » de Sheakspeare tandis et 8 enfants s’initiaient à « Songe d’une nuit d’été » du même auteur. Challenge difficile ! Cette pièce peu connue, n’a pas été montée très souvent, peut-être à cause de sa complexité : les lieux s'y succèdent à un rythme effréné et l'histoire, se déroule sur plus de seize ans, constituant un défi à la règle des trois unités chère au théâtre classique. Ce travail donnait lieu ce dimanche au spectacle de clôture .



Le public très nombreux, se pressait sous le chapiteau comble ; il a fallu rajouter des sièges. L’agencement est original et astucieux. Il n’y a de scène :spectateurs et comédiens partagent le même espace , aménagé de manière que les acteurs puissent évoluer non seulement au centre mais aussi sur les côtés, voire derrière. On n’a pas l’impression de regarder une vitrine où les deux mondes sont séparés. Excellente initiative ! L’ambiance est chaleureuse, sympathique et conviviale. Le spectacle fut de très grande qualité, non seulement parce que Christian Chessa a réussi astucieusement à faire cohabiter simultanément les deux pièces : adultes et enfants ont joué ensemble, mais aussi parce que la performance des élèves a été remarquable ! Parmi eux, un seul professionnel .Mais il était difficile de le repérer parmi les autres ! En quelques jours, parce que ce sont des passionnés, parce que Christian Chessa est un maître remarquable, on assiste à un spectacle stupéfiant ! Il ne fait aucun doute qu’il a y a eu un sérieux travail pédagogique et une réelle communion entre tous. Lorsqu’on songe que cette performance a été tout au plus le fruit quelques heures de répétitions, on ne peut qu’être épatés par la prouesse. Bravo à tous ces comédiens, à Christian Chessa et son équipe ! On en redemande ! Et chacun souhaite que l’expérience continue et se perpétue.

dimanche 25 novembre 2007

RESULTATS DES COMPETITIONS DU CLUB DE TAEKWONDO MAGEOIS

Ce dimanche 25 novembre se déroulaient à Mauguio des compétitions de combat opposant des enfants de 6 à 12 ans provenant de 6 clubs de l'Hérault et du Gard. C'est ainsi que 12 enfants appartenant au Club de Taekwondo Mageois participaient à ces rencontres.
6 d'entre eux sont montés
sur le podium.
Médaille d'or : Capapey Kévin
Médaille d'argent : Pochon Brice, Valibouse Marion
Médaille de bronze: Allard Hugo, Pinchot Lea, Saint-Martin Luana,

Les autres participants du club n'ont pas démérité.
Leur participation a été excellente et les combats très disputés.Il s'agit de :Barri Jack, Barri Jason, Bernardac Nathan, Szarzynski Vincent, Colançon Paul,Galéa Lesly.
En conclusion ,ces rencontres interclubs ont montré encore une fois le très bon esprit d'équipe qui anime ces enfants qui ont défendu les couleurs du tkd des Mages. Bravo à tous ainsi qu'à leurs professeurs !

AMBIANCE TRES CHALEUREUSE AU REPAS DU 3 ème ÂGE

Dimanche 25 novembre avait lieu le repas du 3ème âge offert par la municipalité. Après avoir remercié les quelques 128 convives présents à l'invitation, le maire Jean-Claude PARIS , formula des vœux de prompt rétablissement à tous ceux qui n'avaient pu ,pour diverses raisons, faire partie de l'assemblée. Il souligna que ce repas des anciens est une tradition à laquelle il tenait beaucoup. « Nous voilà donc réunis pour célébrer notre amitié, et le respect que nous vous devons, pour rire et profiter du temps qui passe. Comme d’habitude, il n’y a pas de programme élaboré, mais connaissant votre dynamisme, votre bonne humeur, il y a fort à parier que nous allons nous amuser au cours de cet après-midi récréatif. Nous comptons sur vous par vos chansons, vos blagues, vos interventions pour dynamiser l’ambiance. Je vous fais confiance pour saisir cette occasion et me prouver, une fois de plus que la retraite est un bel âge... ». 

Le maire soulignait ainsi que « l'âge avancé », s'il est synonyme de sagesse, n’en empêche pas moins le rire et la gaîté. Après avoir souhaité à tout le monde de bonnes fêtes et une bonne année 2008, un cadeau fut remis aux deux doyens de l’assemblée, Madame Paulette Combe née en 1914 et Monsieur Pierre Lacroix né en 1918.
L'excellent repas préparé par le traiteur Tichet de Molières fut très apprécié, et, comme à l'habitude convivial et animé .Il se poursuivit par le bal où les anciens montrèrent, une fois de plus, qu'ils avaient beaucoup d'énergie, d'endurance et d'expérience…autant de valeurs qu'il faut perpétuer et transmettre aux plus jeunes.

lundi 19 novembre 2007

Les élèves du CM2 se sont initiés au théâtre avec le metteur en scène Christian Chessa

Depuis la semaine dernière, la compagnie "Conduite intérieure " a planté son chapiteau au stade de Labadie, derrière l’école. L'objectif de cette "résidence théâtre" organisée par la communauté de communes "vivre en cévennes" est double : tout d'abord permettre au public local d'assister à des pièces de théâtre de renommée internationale,jouées par des comédiens professionnels ; ensuite proposer une sensibilisation à l'art du théâtre,ouverte à tous ,adultes et enfants ,notamment le public scolaire. C'est ainsi que lundi et mardi , la classe de CM2 dirigée par M. Bros a vécu pendant 2 jours une expérience exceptionnelle en compagnie du metteur en scène Christian Chessa et de ses comédiens. Les 25 élèves, très motivés,très intéressés ont fait connaissance avec les pratiques et les exigences du théâtre : diction , placement et déplacement, maîtrise de l'espace,écriture d'une histoire,travail de mise en scène et de représentation. Stage très fructueux, inoubliable qui permettra à ces jeunes d'apprécier le théâtre sous un autre angle, tant il est vrai que si l’on veut faire aimer cette forme de culture, il faut commencer par les enfants,

vendredi 16 novembre 2007

JEAN-CLAUDE PARIS PRÊT POUR UN SIXIEME MANDAT



Élu la première fois en 1971, immédiatement adjoint, Jean-Claude Paris devient maire en 1983, lors du décès du regretté Gilbert Blanc. Voilà donc 25 ans que Jean-Claude Paris est à la tête des affaires de la commune. Depuis, il a été élu conseiller général du canton de Saint-Ambroix. Homme affable, courtois, attentif, diplomate, il n’en demeure pas moins ferme sur ses convictions : la gestion de la chose publique est une chose sérieuse et difficile : il faut satisfaire le plus grand nombre,ne léser personne…savoir dire non aussi… Communiste, Jean-Claude Paris conduit une liste de large ouverture dans laquelle il essaie de rassembler toutes les composantes républicaines. La chose est d’autant plus aisée pour lui qu’il n’y a jamais eu jusqu’à ce jour de liste d’opposition. « J’ai toujours essayé de faire un mélange de sensibilités politiques…c’est toujours cet état d’esprit qui a prévalu dans la constitution de ma liste…pour le reste, mes idées me poussent à faire du social dans la mesure de nos moyens car je regarde toujours les incidences budgétaires …je gère la commune comme un père gère sa famille…depuis que je suis élu, le taux d’imposition n’a pas augmenté et la taxe locale d’équipement est inexistante » . C’est pourquoi il refuse la surenchère et ne fait pas de promesses. Par expérience, il sait qu’un impondérable peut rayer la mécanique… Son bilan : trois agrandissements d’école,de la mairie ,le stade du Coussac, la zone artisanale, la salle de sports, les terrains de tennis l’espace Bauquier,la bibliothèque, 8 logements sociaux, des aménagements du village divers : l’enfouissement des réseaux en cours, l’aménagement de l’entrée du village.En mars prochain, il conduira à nouveau sa liste pour un sixième mandat. Pour le moment, rien n’est décidé .Comme d’habitude, la liste sera complétée en fonction des départs et des arrivées. Son souhait : Continuer à travailler en équipe dans un esprit de large ouverture ,impulser une dynamique , veiller à ne pas augmenter les impôts,garder aux Mages son identité de village,refuser d’en faire une commune-dortoir couverte de lotissements. Tout doit se faire en douceur, prendre son temps…La commune des Mages a le vent en poupe : elle attire de nombreux petits commerces et artisans. Jean-Claude Paris est lucide il sait que sa commune est idéalement située…

dimanche 11 novembre 2007

COMMEMORATION DE L'ARMISTICE


Comme chaque année, la commémoration de l’armistice du 11 novembre a été célébrée en présence du maire Jean-Claude Paris, du conseil municipal, des porte-drapeaux ,d’anciens combattants, et d’une partie de la population fidèle au souvenir de nos aînés sacrifiés aux enjeux stupide des états et de la guerre.
L’« Harmonie des mineurs du Martinet », désormais centenaire, était encore une fois omniprésente, apportant à la cérémonie une dimension solennelle…
Cette année, pour la première fois, le dévoué Wilfrid Nouvel étant absent pour raison de santé, il n’y eut pas le traditionnel appel aux morts…

samedi 10 novembre 2007

UN TRES BEAU MARCHE DE NOEL QUI AURAIT MERITE PLUS D'AFFLUENCE


Samedi 10 novembre avait lieu le traditionnel « marché de Noël » organisé par le Comité d’Animation Mageois. Une vingtaine d’exposants s’étaient donné rendez-vous et la salle Fernand Léger scintillait de mille lumières, un peu Noël avant l’heure. Chaque année,le « marché de Noël » est l'occasion de présenter les créations d’artistes , artisans et créateurs locaux ayant une passion,un passe-temps ,un hobby : bijoux, tissages,peintures, ferronnerie , verrerie, papeterie ,serviettages santons, confitures…un grand nombre d’idées de cadeaux plus originaux les uns que les autres à l'approche des fêtes de fin d'année …Pour Sylvie Manca, responsable de la manifestation ,le « marché de noël » permet de mettre en valeur tous ces talents : « Il y a des gens qui vont beaucoup de belles choses avec leurs mains, je trouve que c’est bien de leur donner l’occasion de les montrer »…Permettre aussi aux visiteurs ,qu’on aurait pu espérer plus nombreux, de trouver des idées de cadeaux originaux et uniques. En effet, seuls les produits faits- main sont autorisés. Certitude donc d’acquérir chaque fois une pièce unique.
Excellente initiative du Comité d’animation !

vendredi 9 novembre 2007

L'A.D.A.EC : UNE AIDE PRÉCIEUSE A LA CRÉATION D'ENTREPRISE


L’A.D.A.E.C (Aide au Développement des Activités Economiques en Cévennes) est une association conventionnée par le Conseil Général (direction départementale du travail) qui propose un accompagnement individualisé à tous ceux sont désireux créer une entreprise ou une activité. Cela concerne aussi bien les demandeurs d’emploi, les Rmistes, ou les salariés désireux de créer leur propre affaire. Sa responsable, Hélène Bourlière est spécialiste de l’entreprise, A ce titre, elle propose un accompagnement individualisé (gratuit) qui consiste à étudier, avec le candidat, les différents paramètres économiques locaux, et humains qui feront que le projet sera faisable et viable ... A l’issue d’un premier entretien, chacun peut choisir le type de conseil dont il a besoin : financier, juridique, fiscal ou social. C’est ainsi qu’à toutes les étapes du projet, l’ADAEC apporte son soutien logistique, qu’il s’agisse du démarrage de l’activité ou, par la suite, de son suivi.
Hélène Bourlière est une femme dynamique, lucide. Son expérience et ses compétences lui permettent de cerner les différents éléments du projet : « Nous avons pour objectif de vérifier ensemble la faisabilité du projet, d’apporter les informations nécessaires à une bonne connaissance du marché et de mettre en place les documents utiles à la recherche de financements…puis, une fois l’entreprise créée, nous suivons ensemble le démarrage et la vie de l’entreprise en mettant en place des outils cohérents.. »
Ce qui lui tient particulièrement à cœur, ce sont les projets d’économie solidaire, dans lesquels le côté humain et social est privilégié par rapport à la recherche du profit. Elle cite en exemple ce mécanicien en zone montagne qui se déplace à domicile avec son camion atelier, mais qui initie ses clients aux rudiments de la mécanique qui leur permettront de se dépanner dans l’urgence. « C’est une activité qui rapporte à l’intéressé, mais qui apporte aussi quelque chose de plus au client, il y a une dimension humaine. »
Chacun, quelle que soit sa situation professionnelle, quel que soit secteur d’activité, quel que soit le degré d’avancement du projet, quelle que soit la taille de l’entreprise peut demander les conseils de l’Adaec.
Deux jeudis par mois, de 9 heures à 17 heures, à la mairie des Mages.
Téléphone : 04.66.56.71.53
Mobile : 06.81.59.30.59
Photo: Hélène Bourlière ,dynamique et compétente

jeudi 8 novembre 2007

UN NOUVEAU SALON DE COIFFURE AUX MAGES

Depuis quelques jours, un nouveau salon « Corinne Coiffure » s’est installé dans notre village, au rond-point de Parenove, (dans les anciens locaux Pelletier.). Le local est moderne, très bien aménagé, lumineux et agréable.
Corinne Ranc, est originaire du quartier de Larnac, aux Mages. Elle est coiffeuse depuis plus de 18 ans et possède un autre salon à Gammal. La coiffure, pour elle, c’est un rêve, une vocation qu’elle a depuis qu’elle est petite fille et qui ne s’est jamais démenti .Car pour elle, la coiffure ne consiste pas uniquement à couper les cheveux ou à mettre des bigoudis. C’est un métier passionnant, qui demande de l’habileté, de la psychologie et un sens esthétique aussi. Visagiste, coloriste, le coiffeur peut conseiller une coupe, mettre en relief une personnalité. Et il est vrai qu’une coupe de cheveux peut révéler quelqu’un. C’est pourquoi la coiffure exige du goût et de l’imagination. De même que, étroitement liée à la mode et l’élégance, elle impose une parfaite connaissance des dernières tendances.
Le sourire, l’écoute, la bonne humeur sont indispensables, car le salon de coiffure est un endroit souvent convivial où on passe un bon moment.
A l’évidence, Corinne Ranc possède toutes ces qualités.
Quand on lui demande pourquoi elle a fait le choix des Mages, elle vous répond que c’est le dynamisme de notre commune, conjugué a un local très bien placé qui ont motivé sa décision.
Hommes et femmes, avec ou sans rendez-vous
Mardi et jeudi : non stop de 9h à 18h30
Vendredi matin de 9h à 12h30
Samedi après-midi de 13h à 18h30.
Possibilité de coiffure à domicile.
Tél : 04.66.83.98.82

mercredi 7 novembre 2007

NOTRE COMMUNE ACCUEILLERA LA RESIDENCE THEÂTRE DU 16 AU 25 NOVEMBRE

Cette année, du 16 au 25 novembre, c’est notre commune qui sera l’hôte de « Vivons le théâtre » organisée par la communauté de communes « Vivre en Cévennes ». Cette initiative qui date de plusieurs années (2003) a pour ambition d’amener au plus près de la population un vrai théâtre, avec des comédiens professionnels, qui jouent des pièces de renommée nationale et internationale. L’objectif communautaire est double : permettre à chacun d’être spectateur, lui donner aussi la possibilité d’être acteur en s’initiant à l’art de la scène par l’intermédiaire d’un stage qui trouvera sa finalité par un spectacle joué en public le 25 novembre. C’est ainsi que tous ceux qui le désirent, enfants ou adultes, débutants ou confirmés, pourront participer pendant 9 jours à un chantier de théâtre placé sous la direction du metteur en scène Christian Chessa et de la compagnie « Conduite intérieure » dont la réputation n’est plus à faire. (Sensibilisation pour le public scolaire les 19 et 20 novembre .Atelier théâtre pour enfants les 21 et 24 novembre)
Le chapiteau sera planté au stade de Labadie, derrière l’école. « /Nous sommes heureux de rapprocher le théâtre de l’école. Les élèves, notamment ceux du CM2/ /verront ce que c’est que c’est le métier de comédien,et même s'y initier…» affirme Jany Sans fière de voir cette forme de culture se recentrer et se rapprocher du public scolaire.
Et il est vrai que, si l’on veut faire aimer cette forme de culture, il faut commencer par les enfants, tant il est vrai que beaucoup d’adultes considèrent que le théâtre est réservé à une élite .Beaucoup hésitent à pousser la porte de ces bâtiments souvent somptueux à l’architecture souvent trop imposantes pour être populaires.
Et c’est grâce à de théâtre itinérant que cela est rendu possible. La désormais amie « Conduite intérieure » et la compagnie invitée « A l’Abordage » incarnent parfaitement ce choix politique et militant de mettre l’art de la comédie à la portée de tous, tout en faisant partager leur passion des planches et de la scène.
Qu’on ne s’y trompe pas ! Il s’agit de vrai théâtre qui obéit aux mêmes rigueurs que son « grand frère » de la ville.
Il ne fait nul doute que, comme les années précédentes, le spectacle sera de qualité !
Sous chapiteau à l’Abadie (derrière l’école)…
  • « Gengis parmi les pygmées » : vendredi 16 novembre à 21 heures.
  • « Californie paradis des morts de faim » : vendredi 23 novembre à 21 heures.
  • « Les valeureux » le samedi 24 novembre à 21 heures.
  • Spectacle de fin de stage : dimanche 25 novembre à 18 heures.
Renseignements : 04.66.85.61.85

"VIVONS LE THEÂTRE " : L'INITIATIVE DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES "VIVRE EN CEVENNES" VA PLANTER SON CHAPITEAU AUX MAGES

Cette année encore, du 16 au 25 novembre, la communauté de communes « Vivre en Cévennes » nous propose une immersion dans l’univers du théâtre Et c’est à nouveau la compagnie « Conduite intérieure » dirigée par Christian Chessa qui sera aux commandes de cette intéressante aventure culturelle, née de la volonté du conseil communautaire de démocratiser et populariser la culture, en la rapprochant du public « rural ». En effet, si pour la musique, la peinture, le cinéma, l’art vivant, l’art contemporain, la chose y est relativement facile et techniquement réalisable intra-muros , par contre pour le théâtre la chose est moins aisée. Cela suppose une structure et une architecture économiquement inabordables pour une petite collectivité telle que « Vivre en Cévennes ».
C’est pourquoi depuis 2003, il est fait appel au théâtre itinérant ! A tour de rôle, pendant une dizaine de jours, chaque commune devient « une résidence théâtre ». Cette année le chapiteau sera planté sur le stade ce L’Abadié, derrière l’école.
3 spectacles seront présentés
  • « Gengis parmi les pygmées » d’Anthony Morton le vendredi 16 novembre à 21heures,
  • « Californie paradis des morts de faim » de Sam Shepard le vendredi 23 novembre à 21heures joués par « Conduite intérieure »
  • « Les Valeureux » d’après l’œuvre d’Albert Cohen le samedi 24 novembre à 21 heures joué par la compagnie « A l’Abordage ».Le théâtre de rue n’est pas un sous théâtre .Il a les mêmes lettres de noblesse et est soumis aux mêmes rigueurs et impératifs que son « grand frère » de la ville. La qualité de la mise en scène et des acteurs est indéniable. Avec Christian Chessa, les spectateurs et comédiens se partagent le même espace. « Je veux voir dans les yeux des gens, je veux aussi qu’ils voient dans les nôtres ».
Être spectateur, c’est bien ! Mais pourquoi ne pas essayer de passer du côté de la scène ? C’est pourquoi, parallèlement sera proposé un stage de théâtre ouvert à tous, débutants ou confirmés : adultes et enfants. 9 jours de répétitions pendant lesquels ils travailleront sous la direction du metteur en scène et des comédiens de la compagnie. Sensibilisation pour les enfants des écoles les 19 et 20 novembre .Atelier théâtre pour enfants les 21 et 24 novembre.
Ce chantier donnera lieu à un spectacle de fin de stage le dimanche 25 novembre à 17 heures. A ce sujet, une réunion d’information aura lieu sous le chapiteau le mercredi 14 novembre à 18 heures
Tout est bien en place .Il est à souhaiter que cette intéressante initiative de la communauté de communes rencontre auprès du public le succès qu’elle mérite !…
Ça vaut le déplacement !
Contact : 04.66.85.61.85

lundi 5 novembre 2007

RETARDS DANS MES PUBLICATIONS

Un changement d'ordinateur,avec des fichiers restés sur l'ancien... pas trop le temps non plus...Conséquences : quelques articles ne sont pas parus au bon moment sur mon blog. Cependant pas de souci: en ce moment,il y a une semaine de décalage pour leur publication dans le Midi Libre, voire plus...Certains comme la castagnade de l'école sont toujours attendus...J'y parle d'élèves heureux de partir en vacances ! Avec un peu de bol, cet article paraîtra le jour de la rentrée ?..
Ci-dessous quelques rattrapages...
Réunion débat : aurait dû paraître le 25/10/2007
Castagnade école : aurait dû paraître le 27/10/2007
Commentaire foot :aurait dû paraître le 30/10/2007

NOUVELLES DECONVENUES POUR LES FOOTBALLEURS

Tout commença mal ce week end puisque le moins de 18 ans s'inclinèrent face à Champclauson ce samedi sur le score de 5 à 4.Un résultant d'autant plus décevant que les adversaires étaient largement à leur portée!
La réserve pour sa part accueillait l' Affenadou, et après un début de match équilibré, les visiteurs ouvraient la marque sur une sortie plus qu' hasardeuse du portier local. Mais les Olympiens allaient réagir rapidement et égaliser par leur capitaine F.Larguier pour rentrer aux vestiaires sur ce score de parité! La seconde période était équilibrée et il fallait un coup du sort pour voir une des 2 équipes l'emporter! Ce coup du sort survint par l' intermédiaire de l'arbitre de touche Fenageois qui oublia de signaler coup sur coup 2 hors jeux qui allaient se transformer en buts!!! Le quatrième but inscrit en fin de match n'est qu'anecdotique et les Olympiens devront réagir même si la pilulle est dure à avaler!
La première quant à elle recevait Bellegarde ,et bien qu'elle dominait elle ne se créait aucune action dangereuse; pire elle allait même encaisser 2 buts avant la pause.On espérait une réaction locale, mais ce sont bien les visiteurs qui corsaient l'addition. Puis à 25 minutes de la fin ,l'arbitre accordait un penalty aux Olympiens et expulsait le défenseur adverse. B.Hechinger le transformait et laissait ainsi l'espoir renaître d' autant que un quart d' heure plus tard ,il transformait un second pénalty! Il restait alors 10 minutes aux Olympiens pour revenir au score mais à force de se livrer,ce sont eux qui encaissèrent un but sur contre pour une défaite 4 à 2! Nous ne rappellerons pas les dates et heures d'entraînements aux joueurs...
Par contre dans le cadre de l'entente OM-Auzonnet ,le club vous informe que ce samedi 3 novembre à 16h30 aura lieu à St Florent sur Auzonnet à la salle J.Macé son loto :venez nombreux!!!

ECOLE : UNE CASTAGNADE REUSSIE MALGRE UN TEMPS MAUSSADE !


Ce vendredi 26 octobre avait lieu la traditionnelle castagnade de l’école, organisée par la société du sou. En début d’après-midi, malgré le mauvais temps, gris, pluvieux et maussade, une vingtaine de parents se sont affairés à préparer la brasillée. Travail long qui consistait à entailler une cinquantaine de kg de châtaignes ramassées par eux-mêmes, à entretenir un feu de braises et de flammes qui permettrait de servir bien chauds ces fruits d’automne à quelques 180 élèves. En outre, l’association de parents d’élèves a offert quelques bonnes dizaines de bouteilles de jus de fruits et des friandises.
Même si te temps n’incitait pas à la liesse, malgré cela, élèves et enseignants se sentaient plus légers ! Après ce long et studieux demi trimestre, ce soir c’étaient les vacances !
Souhaitons à toute cette communauté éducative un bon repos, notamment à l’équipe pédagogique que dirige M. Bros…et merci à la Société du Sou !

UNE SOIREE-DEBAT REUSSIE


ATTAC Alès Cévennes a proposé une réunion-débat à l’Espace Georges Bauquier avec Georges Tuech.
Notre concitoyen, professeur de sciences économiques et sociales, a réussi le challenge de tenir son auditoire en haleine sur un sujet pas facile : le travail est-il une fin ou un moyen ? ...« valeur-travail et /ou travail de la valeur ? Valeur ajoutée, productivité, richesse, quel sens pour le travail aujourd’hui ? » Vaste sujet !

samedi 27 octobre 2007

A BAUQUIER ,CAMBOU NOUS MONTRE UNE AUTRE EGYPTE

« Je suis ravie d’exposer dans ce magnifique espace Bauquier… un bijou à faire pâlir d’envie tous ceux qui sont dans les autres communautés de communes et qui n’ont pas la chance d’avoir à leur disposition un tel lieu propice à la culture. » C’est par ces mots que l’artiste Cambou remerciait son hôte, la municipalité des Mages et accueillait le nombreux public venu assister au vernissage de son exposition sur le thème d’une Egypte particulière.
Sur les murs alternent des toiles, des aquarelles et acryliques de paysages désertiques, de photos « humaines » représentant des portraits. Vivian, le fils de Cambou et sa compagne Ophélie ont vécu en Egypte, au Caire. Plutôt que de voir le touristiquement correct, ils se sont, au contraire, attachés à montrer le quotidien du peuple égyptien. Le diaporama est saisissant de réalisme (dommage qu’il soit muet). En effet, on n’a pas l’habitude de ce regard sur le pays des pharaons et des pyramides, flambeau de l’Antiquité, berceau de notre civilisation. De telles images –misérables – évoqueraient plutôt les bas fonds et aux bidonvilles de Manille, Bangkok, Bornéo ou les favelas de Rio. On est abasourdi de découvrir ce côté noir et dégradé d’un pays qu’on imagine privilégié du fait de son histoire et de ses quelques lieux touristiques. On en tire une leçon d’humilité : rien n’est définitif, tout peut s’écrouler (surtout pour les plus démunis) en ce beau monde !
Et c’est en rendant visite à ses enfants que Cambou a, elle aussi découvert cette Egypte méconnue. Plutôt que de visiter les lieux traditionnels du tourisme, elle a préféré s’immerger dans le désert. Elle pensait voir des dunes et du sable. Mais ici, ce sont des déserts de pierres, blancs ou noirs. Heureuse coïncidence pour cette amoureuse des cailloux et des reliefs tourmentés.
La vue d’ensemble est légère, en harmonie avec la salle. Normal :Cambou les a peints en fonction de l’espace Bauquier . Le trait fin vagabonde, se marie avec des transparences, des opaques, à mi-chemin entre le figuratif et l’abstrait. Le travail est remarquable. Il sort des sentiers battus classiques. Son épuration voulue peut s’apparenter à de l’illustration pédagogique d’un univers imaginaire… Parallèlement, à l’entrée, en surprise, on peut admirer des acryliques sur la vallée de l’Auzonnet, vallée de l’or (auzon signifie « or » en occitan).
Cette exposition remarquable est à voir jusqu’au 7 novembre, tous les après-midi de 15H à 19H (sauf le 1er novembre).

jeudi 25 octobre 2007

Succès du repas d'Halloween


La salle Fernand Léger connaissait ce jeudi une ambiance particulière :c’était le jour du repas d’Halloween et 138 enfants avaient décidé de participer à ces agapes festives : Plus que le menu lui-même, c’était pour tous, l’occasion de passer un bon moment entre copains. L’atmosphère était animée et joyeuse, avec une certaine légèreté dans le cœur et les esprits : « demain c’est les vacances… »

Succès du repas d'Halloween

La salle Fernand Léger connaissait ce jeudi une ambiance particulière :c’était le jour du repas d’Halloween et 138 enfants avaient décidé de participer à ces agapes festives : Plus que le menu lui-même, c’était pour tous, l’occasion de passer un bon moment entre copains. L’atmosphère était animée et joyeuse, avec une certaine légèreté dans le cœur et les esprits : « demain c’est les vacances… »

mardi 23 octobre 2007

FIN DE COUPE POUR LES OLYMPIENS

Pour leur entrée en coupe Gard-Lozère les Olympiens se rendaient en Lozère à Ispagnac pour y affronter l'équipe de Tarn et Tarnon hiérarchiquement inférieure! Mais après une domination stérile durant la première demi-heure , les hommes de L.Dardailhon et de C.Bruyère allaient laisser le compte du jeu à leurs adversaires! Et ceux-ci faillirent en profiter rapidement puisqu'ils trouvèrent les montants à deux reprises! On osait penser que tout allait rentrer dans l'ordre en seconde période , mais on vit seulement des Olympiens empruntés face à une vaillante équipe lozérienne qui aurait même pu marquer sans les interventions de N.Hejl gardien de fortune.Il fallait donc jouer les prolongations ! Au cours de celles-ci, les protégés du vice-président Magnanelli se montrèrent enfin dangereux par l'intermédiaire de L.Romestant ; mais il était dit que les deux équipes ne pourraient se départager que durant la cruelle épreuve des tirs aux buts! On pensait là aussi que nos Olympiens allaient se qualifier puisque leur portier avait stoppé deux tirs adverses mais c'était sans compter sur celui de Tarn et Tarnon qui à lui tout seul envoyait son équipe au tour suivant. Certes l'élimination laisse des regrets mais c'est plus la manière et le football pratiqué qui inquiètent ;c'est pourquoi nous invitons les joueurs à venir s'entraîner les mercredis et vendredis!

samedi 20 octobre 2007

ALZHEIMER : UNE MALADIE QUI NOUS CONCERNE TOUS...

Cette année la « Semaine bleue » s’est déroulée du 15 au 21 octobre. Des milliers d'actions en faveur de la solidarité intergénérationnelle ont eu lieu dans toute la France. C’est dans ce cadre que le Centre Local d’Information et de Coordination gérontologique (CLIC) « Pays de Cèze » piloté par Mmes Véronique Gherzy et Catherine Bernard avait organisé aux Mages une conférence/débat sur la maladie d’Alzheimer animée par les docteurs Virginie Baudin et Jacques Justet, médecins gériatres, Michel Chastellan généraliste et Mme Sophie Guigou/Castanet Psycholoque France Alzheimer.
La salle Bauquier affichait quasiment complet.
Un film remarquable de sensibilité, souvent poignant fut visionné qui relatait les difficultés pour l’entourage à gérer le malade qui plonge inexorablement dans la sénilité et la démence, qui perd peu à peu son statut social, familial, affectif, qui n’exprime plus ses états d’âme, ni ses souffrances et ses douleurs, qui oublie qui il est, qui vous oublie. Le débat qui s’ensuivit montra la grande inquiétude de l’assistance quant aux symptômes et l’évolution du mal, sur les remèdes, sur les facteurs à risques, sur l’impuissance de la médecine aussi, sur le fait que nous sommes tous concernés : un million de personnes sont atteintes par cette maladie qui a tété déclarée grande cause nationale 2007 par les pouvoirs publics. Mais,moins que le mal lui-même, le propos concernait surtout les dégâts collatéraux inhérents à la gestion du malade par l’entourage qui se trouve seul et démuni, qui petit à petit, éprouve une grande lassitude pouvant le pousser à des situations extrêmes . Comment appréhender toute cette période marathon qui va durer plusieurs années ? Comment accompagner la gestion à domicile ? Comment faire accepter le placement définitif en maison spécialisée ? Comment impliquer la famille ? S’il y a des entourages exemplaires, d’autres au contraire préfèrent abandonner … Comment impliquer financièrement les pouvoirs publics ? Car tout cela coûte très cher… Le débat fut très intéressant et interactif. Souvent, les réponses apportées par les spécialistes montrèrent leurs propres interrogations, leurs doutes. Une chose est sûre : la situation est inédite, mais elle va durer. Les générations futures auront à gérer ce mal intrinsèque à l’allongement de la durée de vie. Elles profiteront de toutes les recherches, de tous ces tâtonnements, espérons-le…
A cela et à tous les problèmes concernant les personnes âgées, le CLIC tente d’apporter des réponses. De plus la psychologue France Alzheimer reçoit à Saint Ambroix tous les 2èmes vendredis du mois : 04.66.86.25.53.

UN VERNISSAGE PLACE SOUS LE SIGNE DE L'EMOTION


Ce vendredi le vernissage de « l’Atelier de peinture » revêtait une connotation particulièrement émouvante. D’entrée, le maire Jean-Claude Paris remerciait l’association d’avoir pris l’initiative de placer cette exposition sous le signe de Carmen Sebasti « …si gentille, si joyeuse qui nous a quittés et pour laquelle nous avons une pensée en ce moment …». Le président Michel Laquais quant à lui était trop affecté pour dissimuler son chagrin, et c’est avec des sanglots dans la voix qu’il évoqua la mémoire de cette amie de tous, disparue prématurément au mois de décembre dernier. «…peine et tristesse, ces mots font ressurgir en notre mémoire la disparition de notre très grande amie Carmen décédée dans sa plénitude .Elle était si gaie, si exubérante, qui par son rire ,son entrain nous faisait oublier les côtés noirs de notre existence… » Et c’est pour lui rendre hommage que ses tableaux, dont le dernier restera à jamais inachevé, étaient exposés sur la scène, une façon de l’inviter à cette fête ,une façon aussi de dire que l’artiste continue à vivre à travers ses œuvres…
L’exposition regroupe les travaux des membres de « l’Atelier de peinture », ainsi que celles d’autres clubs de la région. L’ensemble est d’excellente qualité et l’on ne peut qu’être admiratif devant tous ces talents. Car toutes ces peintures, quel que soit le support, émanent d’amateurs, femmes ou hommes de tous âges, pour qui peindre est un besoin, un acte libératoire et un plaisir. Le nombre important d’oeuvres démontre que les clubs tel que « l’Atelier » sont des révélateurs, des catalyseurs qui stimulent le besoin d’apprendre à exprimer ses émotions par cette forme d’art qu’est la peinture. Encore faut-il s’initier aux rudiments de technique sans laquelle la créativité trouve très vite ses limites. Peindre c’est trouver un équilibre entre la nécessaire technique et l’indispensable créativité qui fait l’originalité d’un tableau…Et c’est le rôle du professeur Michel Laquais de canaliser ces talents sans jamais les contrarier, aussi l’entraide mutuelle et réciproque entre tous qui rendent les cours très conviviaux, amicaux voire fraternels…Le résultat, visible, montre que c’est la bonne voie…
Exposition visible à la salle Fernand Leger jusqu’au 26 octobre.Entrée gratuite.

mardi 16 octobre 2007

Le nid épargné


Il y a une quinzaine de jours, les employés municipaux ont procédé à l’élagage des arbres de la commune, notamment les platanes de la place des frères Nouvel. Cependant, certains esprits observateurs ,perspicaces ou chagrins ont remarqué que l’un des arbres n’avait pas été terminé et qu’il continuait à arborer bizarrement une branche feuillue. La question se posait donc de connaître la raison pour laquelle nos employés avaient épargné ce plumet. Il suffit simplement de s’approcher pour y apercevoir un nid de tourterelles dans lequel deux jeunes n’ont pas encore la force de prendre leur envol. Bravo donc à nos employés au grand cœur !

lundi 15 octobre 2007

LE TAEKWONDO CONNAÎT UN SUCCES GRANDISSANT


Le club de taekwondo des Mages présidé par notre concitoyen Jean-Claude Pieri ,a repris ses activités depuis le 10 septembre, sous la responsabilité pédagogique de Jean-Pierre Liabeuf, professeur ceinture noire 3ème dan assisté par Jérémie Maillet ceinture noire 2ème dan. Actuellement ce sont 23 enfants ,20 ados et 20 adultes qui pratiquent cette activité qui connaît un succès grandissant. Le Taekwondo est en effet extrêmement populaire chez les jeunes. C'est à la fois un art martial et un sport de combat. Comme art martial, il demande le respect des règles et l'apprentissage de la perfection technique. En tant que sport de combat, il permet un engagement physique et mental et des sensations fortes. Chacun, selon son âge, sa personnalité, y trouvera ce qu'il cherche. De plus le Taekwondo développe la souplesse et la coordination. Ses techniques de combat font grand usage de coups de pied "sautés", mais aussi de coups de genou, de frappes avec les mains et les coudes, de blocages avec les mains, les bras et les jambes. Comme tous les arts martiaux, ce sport développe le contrôle et la maîtrise de soi. Particulièrement efficace, le Taekwondo est utilisé par de nombreuses forces d'intervention, mais aussi dans de nombreux pays comme moyen d'éducation complémentaire du système scolaire. Très spectaculaire et esthétique, il est très utilisé dans le cinéma actuel. Cet art martial vise à la réalisation d'une parfaite synthèse entre le corps, l'esprit et la nature. Lorsqu’on assiste à l’entraînement, on constate avec plaisir que les enfants éprouvent une très grande joie à réaliser leurs exercices ! Sport ludique, physique et social à conseiller vivement !
Horaires des cours à la salle des sports:
Enfants : 6/11 ans : lundi et jeudi de 18H30 à 19H30 ;
Ados : 12 à 15 ans : mardi 18H30 à 19H30 et vendredi de 18H à 19H ;
Adultes : 16 ans et plus : lundi et jeudi de 19H45 à 21H. ;
Compétition : 16 ans et plus : mardi de 19H45 à 21H
Pratique adaptée :(tous niveaux) .Traditionnel, Technique, Combat, Self défense, Stages et compétitions .Cours de découverte gratuits et sans engagement.
Le club accepte les chèques loisirs
Renseignements : 04.66.25.75.64 ou 06.33.15.56.16

ENFIN UN BON WEEK-END OLYMPIEN !

Tout a bien débuté ce week end pour nos Olympiens puisque dès samedi les 18 ans obtenaient le match nul face à une rugueuse équipe d'Anduze sur le score de 3 partout .Les efforts consentis aux entraînements commencent à porter leurs fruits!
La réserve pour sa part se rendait chez la redoutable équipe de la Grand Combe. Pour une fois, elle pouvait aligner une équipe compétitive et espérer décrocher un résultat positif. Et malgré l'ouverture du score par les locaux, les Olympiens revenaient au score par l'intermédiaire de F.Merck. Bien que les occasions se succédaient de part et d'autre le score restait inchangé à la pause. Dès l'entame de la seconde période le rythme du match restait toujours aussi élevé et les spectateurs se régalaient! On pouvait craindre le pire quand, à 20 minutes du coup de sifflet final, les locaux reprenaient l'avantage. Mais c'était sans compter sur l'abnégation des protégés du président Salas qui égalisaient à dix minutes de la fin grâce à l'inévitable F.Merck servi idéalement par D.Felli. Le score n'allait plus évoluer et les Olympiens dans leur ensemble sont à féliciter pour leur jeu et leur solidarité .Nous tenons à rendre un coup de chapeau à J.Delprat auteur d'un match de très haute volée!
La première pour sa part se rendait à Laudun et le score à la mi-temps laissait craindre une terrible déconvenue puisqu'elle était menée 2 à 0. Le plus grave était que les Olympiens ne s'étaient créé aucune occasion et que seul leur Gardien Y.Nègre leur avait permis de ne pas sombrer. Mais bien recadrés par leur trio Bruyère,Dardailhon, Abrougui, à la pause les Olympiens allaient montrer un tout autre visage même si après seulement 5 minutes Laudun trouvait le poteau.Et sur le contre amené par un excellent L.Romestant , B.Hechinger d'une jolie reprise réduisait le score! Et il ne fallut attendre que 5 minutes de plus pour voir L.Romestant égaliser .Les locaux allaient tout faire pour reprendre l’avantage mais ils se heurtaient soit à la défense, soit à un Y.Nègre en état de grâce, et l'arbitre renvoyait finalement les deux équipes sur ce score de 2 partout!
Que dire d'un tel match sinon que nos protégés ont affiché une solidarité et une volonté exemplaires et que le gardien était "MONSIEUR" Y.Nègre! Gageons que ce week end lance enfin nos équipes vers les hauteurs du classement et qu'elles continuent à prendre et à donner du plaisir comme elles ont su si bien le faire!

dimanche 14 octobre 2007

LA CASTAGNADE A CONNU SON SUCCES HABITUEL

 Même s’il y avait moins de monde que l’année dernière, la traditionnelle castagnade organisée par le « Comité d’animation mageois » a connu cette année encore un grand succès. Dès 18 heures un groupe de volontaires s’affairaient à fendre les châtaignes, et à préparer le feu qui allait permettre de les faire griller. A noter que cette année, les enfants ont contribué activement à l’organisation et au succès de cette fête. Le temps étant de la partie, la population s’était rassemblée pour participer à cette sympathique réunion festive. Moment convivial où les discussions en savourant des châtaignes, en buvant du vin de pays ou du jus de fruits vont bon train.
Il ne fait aucun doute que l’ancestrale brasillée cévenole, un moment oubliée, revient au goût du jour. Et c’est très bien ! Autrefois, dans nos Cévennes où la terre est rude, la châtaigne constituait la base de l’alimentation des hommes et des bêtes. Conservée sous différentes formes (séchée, en farine…), elle permettait de faire une provision de nourriture pour l’année. (On appelait, d'ailleurs, le châtaignier « l'arbre à pain » ou « l'arbre à saucisses » car les châtaignes servaient aussi à l'alimentation des porcs). Il y a une cinquantaine d’années encore, le soir venu, on se réunissait entre voisins autour d’un feu pour faire griller des châtaignes et les déguster ensemble ; on buvait de la piquette. Dans l’obscurité crépusculaire, les flammes, la fumée, les cris et les rires, tout cela donnait aux gens et aux choses une apparence magique et mystérieuse .Les enfants joyeux, étaient de la partie. Moments délicieux qui s’étaient hélas perdus, rançon d’une vie moderne où chacun ne prend plus le temps de vivre en rythme avec la nature, avec les autres...
La castagnade des Mages connaît un succès grandissant. Elle fait maintenant partie des traditions de notre village. Bravo donc aux organisateurs qui se dépensent sans compter pour animer le village.

mercredi 10 octobre 2007

LES 18 ANS OLYMPIENS S'INCLINENT DE PEU

Ce week-end , seuls les moins de 18 ans étaient à pied d'œuvre avec un déplacement en Lozère face à la redoutable équipe de Mende. Et dès l'entame de match on pouvait craindre le pire puisque les Mendois profitaient des largesses de la défense qui offraient 3 buts .Les locaux allaient même inscrire un quatrième but avant la mi- temps pour pensait-on, tuer le match! Mais c'était sans compter sur l'orgueil des jeunes protégés d'A.Bellouamia.. En effet ceux-ci reprenaient la seconde période avec d'autres ambitions et ramenaient le score à 4 à 3 grâce à un doublé de R.Niel et un but de Y.Paviel.Et dans un dernier quart d'heure de folie, les Olympiens allaient tout donner pour égaliser mais,comme souvent dans ce cas, à force de se livrer on s'expose au contre. Les Mendois allaient sur de ces contres porter le coup de grâce et clore le match sur un cinquième but.
Certes il y a défaite mais la qualité de la seconde période et la solidarité affichée par nos jeunes laisse augurer des jours bien meilleurs , à commencer par samedi avec la réception d'Anduze à 15 h au Coussac. L'équipe première elle, jouera à 15h à Chusclan-Laudun. Quant à la réserve elle se rendra à la Grand -Combe pour un match programmé à 13h. Espérons que nos trois équipes prendront tous des points ce week-end afin de se replacer dans leurs championnats respectifs!

dimanche 7 octobre 2007

UN TRES BEAU CONCERT DE GUITARES A BAUQUIER

Samedi dernier à l’Espace Bauquier a eu lieu un superbe concert de guitares dont les vedettes étaient deux musiciens argentins Luis Soria et Eduardo Robles. Ces deux guitaristes, qui effectuent actuellement une tournée en Europe ont un talent indéniable. Devant un auditoire emballé, ils ont présenté, soit en solo, soit en duo, un programme de musiques classiques dont beaucoup avaient les sonorités et les rythmes d’Amérique du sud. Leur venue aux Mages n’est pas fortuite ; elle est due à un opportun concours de circonstances .C’est en effet par hasard que, l’année dernière, Luis Soria, venu dans la région pour acheter un piano et de passage dans notre village apprenait en achetant son pain chez le boulanger qu’un concert de chants corses avait lieu à la salle Bauquier. Très intéressé par le sujet ,et sa passion pour la musique étant la plus forte, il décida de rester pour assister au spectacle…Mieux, à la fin du récital ,il participa activement à un bœuf inoubliable qui s’improvisa et qui dura très tard pour le plus grand plaisir du public. Beaucoup s’en souviennent encore ! Enthousiasmé par l’accueil général et la convivialité du public mageois, Luis Soria, décida de revenir à Bauquier en tant qu’artiste cette fois-ci. Le public charmé une fois encore, ne fut pas déçu, envoûté, ébahi par la virtuosité des deux guitaristes au doigté extraordinaire. Le concert terminé, spectateurs et musiciens ont entamé une intéressante discussion à bâtons rompus autour du verre de l’amitié. Maintenant, les deux guitaristes poursuivent leur tournée en Italie, puis en Espagne. Souhaitons que le magnifique auditorium de l’Espace Bauquier connaisse encore beaucoup de moments de cette qualité ! Un bravo donc aux organisateurs de cette soirée !

mardi 2 octobre 2007

DIMANCHE NOIR POUR LES OLYMPIENS

Ce week end au Coussac les Olympiens ont sombré...c'est le moins que l'on puisse dire! La réserve qui recevait Badaroux a encaissé pas moins de huit buts sans en marquer aucun! Mais ce n'est pas le résultat qui est alarmant mais bel et bien la motivation des joueurs. En effet ils n'étaient que douze ce dimanche dont 2 blessés à se présenter sur le stade! Les valeureux présents devaient même finir la rencontre à neuf ! Nous leur levons donc notre chapeau pour le courage dont ils ont fait preuve et demandons aux absents s'ils aiment vraiment le foot?
Une solution devra être rapidement trouvée pour prétendre se maintenir à ce niveau là! La première pour sa part ,recevait Marvejols! Et ,bien que se créant deux grosses occasions ,les locaux se faisaient prendre en contre pour encaisser le premier but.On pensait que tout allait s'inverser lorsque l'arbitre expulsait le libéro adverse,mais Marvejols obtenait un pénalty "litigieux"qu'il transformait pour rentrer à la pause avec 2 buts d'avance.En seconde période les Olympiens désorganisés et ne respectant pas les consignes de leurs entraîneurs n'allaient pas revenir au score et, au contraire, voir Marvejols aggraver la marque pour une victoire finale logique 3 à 0!
Certes il ne faut pas s'alarmer après cette défaite mais on espère voir les joueurs Olympiens réagir rapidement et se montrer plus à l'écoute de leurs responsables! Nous rappelons à à ces mêmes joueurs que les entraînements ont toujours lieu aux Mages les mercredi et vendredi. A bon entendeur...

jeudi 20 septembre 2007

UN DEBUT MITIGE POUR LES FOOTBALLEURS.

Ce weekend-end les Olympiens retrouvaient le championnat et ont connu des fortunes diverses.En effet la réserve en déplacement à Tarn et Tarnon ne comptait que huit joueurs et se devait donc d' aligner ses trois dirigeants(A.Pascal;J-M.Carles et P.Rieutord ) pour présenter une équipe complète!
Et après une première période où ils surent résister ,puisque menés seulement 2 à 1( but de D.Felli),ils craquèrent logiquement en seconde mi-temps et s'inclinèrent finalement 6 à 1.Nous espérons que l'absence de tant de joueurs ne constitue qu'un accident de parcours et nous tenons à féliciter les jeunes présents sur la pelouse pour le courage dont ils ont fait preuve! Pour l'équipe première , le déplacement à Gallargues s'est beaucoup mieux passé puisqu'elle à réussi à s'imposer! Et dans ce match tout s'est passé en première mi temps ; en effet sur deux corners d'A.Bellouamia ,Leclerc.A et ensuite Hechinger.B propulsèrent le cuir au fond des filets.Mais avant la pause les locaux allaient réduire le score!Cependant les hommes de l'inédit duo Abroughi-Salas surent en seconde période faire preuve d'une solidarité à toute épreuve et préserver un score et une victoire somme toute logique!
Félicitons toute l'équipe et souhaitons leur de continuer sur cette voie!

mardi 18 septembre 2007

RENE COVELLI N'EST PLUS


La triste nouvelle s’est répandue très vite et beaucoup ont ressenti une grande d’amertume...Quiconque s'intéressait à l'art et à la culture dans la région, notamment aux Mages, connaissait René Covelli... René était maire adjoint à Rousson et délégué culture à la Communauté de Communes " Vivre en Cévennes". Homme éminemment sympathique et chaleureux, doué d'une grande culture, intéressé à tout ce qui touche à l’art, avec une volonté farouche de populariser cet indispensable outil de l'épanouissement intellectuel. C'est à ce titre,qu'il était omniprésent à toutes les manifestations organisées aux Mages…René était à l'origine de nombreuses initiatives telles que "Un toit ,une œuvre", les stages pratiques de théâtre, "les lubies du cirque" et bien d'autres.... Sa dernière intervention aura eu lieu à l’espace Bauquier, le 12 juin lors du vernissage de "un toit, une œuvre"... René Covelli enthousiaste, se réjouissait alors du succès grandissant de l’opération: « …il faudrait pousser les murs (on avait dû étendre l’exposition dans le garage)…notre objectif est atteint, puisque tout se fait dans la passion et l’enthousiasme « …nous sommes heureux de travailler pour l’épanouissement de l’enfant pour l’art… connaître, apprécier, aimer la culture, c’est l’un des moyens de découvrir l’amour… »Chacun l'avait vu souffrant, mais personne n'aurait imaginé alors qu'un mal implacable était en train de le terrasser.
René Covelli était aussi un fervent militant des causes justes...
Nul doute que son départ créera un grand vide...
Un dernier hommage lui sera rendu ce mercredi à 16H30 au plateau de Rousson…
Nous présentons nos sincères condoléances à toute sa famille…

dimanche 16 septembre 2007

UNE BELLE BALADE SUR LE "CHEMIN DES CHAUFOURNIERS" AVEC LE COMITE D'ANIMATION MAGEOIS

Chaque année, le « Festival Nature » propose aux amoureux des Cévennes des randonnées, de balades, des animations pour les petits comme pour les grands destinées à faire connaître la richesse de notre territoire. C’est ainsi que les visiteurs peuvent choisir entre 500 activités réparties sur l'ensemble du Parc National des Cévennes. L’objectif du « Festival Nature » est de coordonner l’organisation et la promotion d’évènements touristiques de qualité ayant trait à la nature. Cette année, à l’occasion du « 16e Festival Nature », le « Comité d’animation des Mages » avait choisi de proposer une balade sur le « chemin des chaufourniers ». En effet, quatre vestiges de fours à chaux nous rappellent qu’aux Mages, il y avait autrefois une activité industrielle rurale. Cette balade permet, entre autres, de prendre conscience du travail dur et opiniâtre de nos ancêtres.
C’est ainsi que le Mardi 11 septembre, devant la mairie, une vingtaine de personnes, randonneurs et accompagnateurs s’étaient donné rendez-vous (après s’être inscrites à l’office de tourisme de St Ambroix). Le départ fut donné direction le lavoir du « valat de Couze », puis montée vers Baume Cabrit en empruntant le « chemin des endettés », ensuite direction La Mathe où 2 fours à chaux furent vus et commentés. Après avoir traversé la voie de chemin de fer et fait quelques mètres sur la route de Saint Julien, on redescend sur l'Auzonnet que l'on traverse par un gué, on arrive au four à chaux du mas Sabatier au Coussac qui a été réhabilité en 2002 lors de la manifestation "Les brûleurs de pierre". Le retour se fait par les Trucaillés. Arrivés à la salle Georges Bauquier où l’on se désaltère avec plaisir après cette « soureilhade » (3 heures et 7 kilomètres). On assiste ensuite à une projection de diapos et vidéo sur le fonctionnement des fours à chaux.
Souhaitons que le Comité d’animation mageois continue à proposer de telles animations, dans une ambiance sympathique et chaleureuse !

samedi 15 septembre 2007

"L'ART PUR DES CEVENNES" EXPOSE A LA SALLE BAUQUIER


Vendredi avait lieu le vernissage de l’exposition organisée par l’association « L’art pur des Cévennes », à l’initiative de notre concitoyenne Gisèle Daudet.
Cette association dont le siège est au « Prolé » d’Alès est présidée par l’entreprenant Alain Brousse. Elle regroupe actuellement 45 membres artistes amateurs, débutants ou confirmés. Son rôle est de coordonner et de faire connaître tous ces talents, de trouver pour ses adhérents des manifestations où chacun peut montrer son savoir-faire. Il n’y a aucune exclusive, ni sélection. « Tout le monde trouve sa place dans l’association et l’atmosphère générale y est conviviale ».
C’est ainsi qu’aux Mages, 23 artistes exposent actuellement des œuvres d’expressions aussi diverses que la peinture, la photographie, la sculpture, la poterie… Les œuvres exposées témoignent d’une grande richesse de talents !
Tour à tour, Jean-Claude Paris, maire et son adjointe Jany Sans, proclamèrent leur plaisir d’accueillir cette exposition de grande qualité. Compliment que leur retourna Alain Brousse, agréablement surpris de découvrir «… des locaux aussi superbes ». Il reconnaissait ainsi une évidence incontestable : « Les Mages est un village de culture, où se déroulent très souvent des manifestations édifiantes et enrichissantes telles que des expositions, des conférences, des concerts, des pièces de théâtre… ». On en a pour preuve l’admirable réalisation de l’espace Bauquier résolument dédié à l’épanouissement culturel, et que beaucoup peuvent nous envier !
Le public nombreux apprécia l’exposition. Comme à l’accoutumée l’apéritif convivial offert par la municipalité permit des échanges très intéressants. Une certaine émotion lorsque le maire évoqua l’absence de René Covelli, l’ami de Rousson, absent pour cause de maladie.
La saison recommence et de nombreuses manifestations vont avoir lieu dans les prochaines semaines. Souhaitons qu’elles connaissent autant de succès que les précédentes. Souhaitons aussi que de plus en plus de Mageois prennent conscience du formidable outil qui est mis à leur disposition.
L’art pur des Cévennes expose jusqu’au 21 septembre de 15 H à 19H
Contact pour adhérer à l’association : 04.66.86.14.32

vendredi 14 septembre 2007

ISABELLE CASTANER, ORTHOPONISTE,VIENT DE S'INSTALLER AUX MAGES.


Isabelle Castaner est orthophoniste. Elle vient d’installer son cabinet aux Mages, à proximité du groupe scolaire, (dans les anciens locaux du Docteur Chastelan). Originaire de St Ambroix, demeurant aux Pastroux, elle a d’abord exercé à Cagnes sur Mer avant de revenir au pays.
L’orthophoniste est avant tout un professionnel de santé, qui n’intervient que sur prescription médicale, pour traiter les troubles du langage et de l’expression. Quand la machine des mots s’enraye, l’orthophoniste la débloque. Ce spécialiste des troubles de la communication écrite et orale dépiste et traite tous les problèmes liés à la parole, à la voix et au langage : retards de parole, défauts de prononciation, bégaiement, zozotement chez les plus jeunes, mais aussi difficultés d’écriture, de calcul, perte de la parole après un accident cérébral ou une opération chez un adulte. L’orthophoniste intervient aussi auprès des enfants ou des personnes malentendantes ou souffrant d’un handicap (trisomie, infirmité motrice cérébrale…).
Isabelle Castaner reçoit les patients et effectue d’abord un bilan complet avant d’établir un diagnostic et de proposer un programme de rééducation. Lors des séances, elle utilise des exercices adaptés aux problèmes de chaque patient, à son âge et à sa personnalité. Ces exercices techniques sont souvent ludiques (jeux de mots, dessin, musique). Elle rend régulièrement compte des progrès réalisés au médecin prescripteur, à la famille, à l’enseignant de l’enfant…
Isabelle est ravie d’exercer ce métier passionnant qui requiert une grande qualité d’écoute, un grand sens relationnel, beaucoup de pédagogie…et de patience !
Souhaitons lui pleine réussite, ainsi qu’aux patients qu’elle aura à rééduquer.
Uniquement sur rendez-vous : tel : 04.66.24.67.50

mercredi 12 septembre 2007

LA "RÔTISSOIRE GOURMANDE" S'EST INSTALLEE SUR LE MARCHE

Depuis quelques temps, « La Rôtissoire Gourmande » s’est installée sur notre marché. Aux commandes, Christian Blanc, dynamique et avenant, pratique depuis longtemps le métier de « rôtisseur »... Sa remorque est super équipée pour vous servir de succulents poulets rôtis (dont certains, label rouge, sont originaires du Sud-Ouest), des saucisses, des andouillettes, des caillettes. Le tout cuit à point, ce qui n’est pas si facile ! Un adage prétend d’ailleurs « qu’on devient cuisinier mais qu’on naît rôtisseur…» En outre Christian Blanc propose des produits régionaux AOC, comme les pélardons des Cévennes ou la charcuterie de la Haute Loire et même du vin du « Pas du Loup ».
Cet aimable commerçant est très connu sur les marchés de St Christol les Alès, Vergèze, St Chaptes, Salindres, Mornas… Il a été attiré par la réputation de convivialité du marché des Mages tant il est vrai que tous les mercredis notre village connaît une animation particulière qui attire une nombreuse clientèle. Commerçants et clients forment alors une communauté bien sympathique !
Souhaitons à Christian Blanc et "La rôtissoire gourmande" d’y connaître le même succès et la même prospérité que ses confrères…

L'ECOLE DE FOOT EST EN DEUIL..

Bien triste journée que ce lundi dernier. Une foule nombreuse de parents et d’amis très affligés se pressaient au cimetière des Mages pour accompagner Anne-Marie Fouque, née Di Pietro pour son dernier voyage. La défunte, décédée prématurément à l’âge de 53 ans était très connue et unanimement appréciée, notamment dans le milieu footballistique, surtout chez les jeunes puisqu’elle participait activement à la vie de l’Ecole de Foot de la Vallée de l’Auzonnet. D’un caractère jovial, Anne-Marie était toujours disponible pour donner un coup de main à ce club dont son époux, Hélen, est président. Nombre de jeunes garderont d’elle l’image d’une personne gentille, serviable, disponible, toujours de bonne humeur, malgré une santé précaire. La nouvelle de son décès a profondément affecté les habitants de notre village et, bien au-delà, tous ceux qui l’ont approchée. Nul doute que son absence créera un grand vide.
Le bureau de l’E.F.V.A devait déclarer : « Avec le départ prématuré d’Anne-Marie, le club de l’école de foot a perdu beaucoup. Tant par sa gentillesse, son dévouement, elle était toujours là, à nous rendre service, malgré la maladie. La «mamie » comme l’appelait le secrétaire s’en est allée tout doucement à l’âge de 53 ans. Nous souhaitons beaucoup de courage à son mari Helen, président de notre club, à Sendrine sa fille et à son fils David. Toutes nos condoléances. »
Nous présentons nos sincères condoléances à la famille dans la peine.

mardi 11 septembre 2007

UN BIEN TRISTE DIMANCHE AU COUSSAC

Ce week-end les Olympiens n'avaient pas la tête au foot. En effet ils viennent de perdre une amie du club Anne-Marie Fouque. Tout le monde se souvient de sa gentillesse, de son dévouement et du sourire toujours présent sur son visage.Le club tient donc à présenter à son époux ,ses enfants et l'ensemble de sa famille ses plus sincères condoléances.Mais il fallait quand même jouer pour le compte de la coupe de France face à Bellegarde.Et après avoir respecté une minute de silence les 2 équipes débutaient le match. Les Olympiens allaient rapidement prendre la mesure de leurs adversaires et trouver le chemin des filets par l' inévitable L.Romestant.Cet avantage allait même être doublé dès le début de la seconde période grâce à B.Hechinger de retour de blessure .Et alors qu'il ne restait plus qu'une demi heure à jouer, on pensait les hommes de C.Bruyère capables de préserver le résultat et donc de se qualifier.Mais Bellegarde profitait du manque de fraîcheur physique des joueurs locaux pour revenir à la marque et donc imposer des prolongations aux Olympiens. Alors que ceux-ci accusaient le coup ils trouvaient les forces nécessaires pour mener à nouveau (but de A.Bellouamia);mais le scénario semblait écrit , en effet Bellegarde égalisait une nouvelle fois en toute fin de rencontre pour envoyer les 2 équipes vers la terrible épreuve des tirs aux buts.Et à la loterie ce sont bien les visiteurs qui décrochèrent le gros lot et laissaient ainsi un goût d'inachevé dans la bouche des Olympiens .Mais gageons que ceux-ci se reprendront ce week-end pour l'ouverture du championnat.

vendredi 31 août 2007

LA RENTREE DES CLASSES FAIT RESSURGIR LE PROBLEME DU STATIONNEMENT DEVANT L'ECOLE

Comme d’habitude, la rentrée des classes est un grand jour pour tous : enfants, parents et enseignants. Chacun a le cœur un peu serré : pendant toute une année scolaire tout ce petit monde va vivre en commun beaucoup de choses.
L’école des Mages comprend 3 classes maternelles et 4 classes primaires pour 181 élèves. L’équipe pédagogique dynamique, compétente et attentive est dirigée par M. Bros. Nul doute que nos enseignants continueront, comme par le passé à mener à bien la tâche qui leur est confiée. Mission difficile s’il en est ! Qu’ils soient ici remerciés par avance de leur dévouement.La rentrée est l’occasion de rappeler aux usagers quelques règles de civisme en matière de stationnement. En effet, les heures de rentrées et de sorties des classes posent des problèmes de sécurité à cause d’un stationnement anarchique. Les enfants sont contraints de se faufiler entre les voitures mal garées et risquent de se faire renverser. La Municipalité, répondant à un vœu du Conseil d’école soucieux de ce danger, a fait réaliser l’année dernière une zone d’interdiction de stationnement aux abords de l’école. On ne doit pas se garer le long de la salle Fernand Léger et de l’école, sous peine de procès verbal. La gendarmerie effectuera des passages réguliers surtout aux heures de pointe.Espérons donc que les principaux intéressés feront preuve de bon sens, d'autant plus qu'il y a un grand parking à quelques mètres de l'école !
L’école dispose d’une garderie de 7h à 8h20 et de 16h30 à 18h30, ainsi qu’un restaurant scolaire. Les locaux devraient être agrandis cette année : adjonction de 2 salles dont une salle petite enfance.
Bonne rentrée à tous !

jeudi 30 août 2007

LA COUPE SOURIT AUX OLYMPIENS

Ce dimanche ,les Olympiens retrouvaient le chemin des terrains par le biais de la Coupe de France et se déplaçaient à Bouillargues.Ce match constituait un véritable baptême du feu pour le responsable C.Bruyère qui dirigeait là ,pour sa première fois, l’équipe lors d’un match officiel. Et le moins que l’on puisse dire c’est que ce baptême a été réussi.En effet ses joueurs lui ont offert la qualification et ce grâce à un but du jeune Y.Brehm dont le « coach »ne tarissait pas d’éloges durant la semaine écoulée !Dire que ce match fut une partie de plaisir serait totalement usurpé,en effet même si les protégés du président Salas ouvrirent la marque en première période et auraient même pu mener plus largement à la pause,ils allaient souffrir un peu plus en seconde.Mais malgré une chaleur harassante, ils firent preuve d’une solidarité exemplaire autour de leur capitaine N.Romestant ainsi que de leur portier Y.Winkler pour préserver leur avantage jusqu’au coup de sifflet final !Les phases de jeux entrevues ainsi que l’état d’esprit lors de ce match laissent à penser que la saison sera fort intéressante !Seul l’avenir nous le dira... Et encore merci et bravo pour cette jolie qualification !

dimanche 29 juillet 2007

LA FETE VOTIVE A CONNU SON SUCCES HABITUEL


Il a fait un temps superbe ce week-end pour notre traditionnelle fête votive. L’origine de la « vote », terme méridional, est ancestrale : autrefois religieuse, elle était vouée à un saint patron. Petit elle est devenue la fête de chaque village. Ainsi, depuis longtemps, lorsque arrivent les beaux jours, chaque commune organise ses réjouissances, dont la date est toujours redondante, toujours à la même époque. Pour Les Mage, c’est, depuis très longtemps, le dernier week-end de Juillet. On fait venir des forains, on organise des concours de pétanque, des bals…Il fait beau, c’est l’été, les congés, la liesse… C’est une occasion de se retrouver dans une ambiance particulière où se fondent, pêle-mêle les annonces des manèges, les musiques d‘ orchestres, les cris des enfants, les claquements des boules de pétanque. Il est indéniable que la fête votive est la fête populaire par excellence !Chaque fois, la même vitalité joyeuse anime alors la place des frères Nouvel.Des manèges ,des concours de boules, des orchestres, les buvettes bien fréquentées , tout le monde y trouve son compte, quel que soit son âge.Chacun de nous garde en mémoire plusieurs souvenirs nostalgiques qui s’associent à ce moment particulier. Enfant, pour les tout-petits, c’étaient les manèges avec le pompon, les parents et les grands-parents qui regardent attendris. Ensuite c’est l’adolescence les autos tamponneuses et les stands de tir, puis viennent les premiers pas sur la piste de danse et les premiers émois amoureux…La fête des Mages n’échappe pas à ce phénomène…Mieux ! Alors que les communes voisines se plaignent d’une certaine désertification de leur fête, celle de notre commune conserve son faste et attire toujours autant de monde !