mercredi 30 décembre 2009

Tous mes voeux pour 2010


Au nom du Midi Libre et en mon nom propre,
je vous souhaite une bonne et heureuse année 2010. 
Puisse-t-elle apporter à chacun bonheur, santé et prospérité. 
Que les dirigeants de tous pays prennent enfin conscience de leurs responsabilités envers leur peuple et leur planète.

lundi 28 décembre 2009

Le Sou des écoles a clôturé l’année 2009 par un loto pour les grands et un cinéma pour les petits.


Le traditionnel loto du « Sou des écoles » avait lieu cette année le dimanche 27 décembre, pendant les vacances scolaires, période festive et familiale pas toujours évidente pour les organisateurs qui craignent de ce fait une petite défection. Et puis, on ne peut pas ignorer les incidences directes de la crise sur les porte-monnaie. Et même si l’on a pu constater une légère baisse de fréquentation, la participation a été corrélativement satisfaisante. Evidemment on note une petite diminution des bénéfices qui, rappelons-le, sont entièrement destinés aux enfants.
Pour le bureau du sou, le bilan de l’année 2009, est cependant satisfaisant. Ceci grâce à l’ensemble de la communauté éducative, et de la population mageoise sans qui rien ne pourrait se faire.
Cette année le lot du carton plein était un séjour en demi-pension pour 4 personnes à Port-Aventura en Espagne.
Comme à l’accoutumée, pendant le loto  avait lieu une séance de cinéma animée par les dévouées Jany SANS et Elza Manca, qui permit aux parents de se concentrer sereinement sur leurs cartons.
Le Sou des écoles souhaite à toutes et tous une Bonne Année 2010.
Rappel : La prochaine réunion du bureau du sou aura lieu le Mardi 12 janvier 2010.
Photo: Une mamie et son petit-fils heureux de gagner le gros lot !

dimanche 27 décembre 2009

Vœux du Maire

La cérémonie des vœux du maire aura lieu le vendredi 8 janvier 2010 à 18 heures, à la salle Fernand Léger.
Toute la population est cordialement invitée.

mercredi 23 décembre 2009

lundi 21 décembre 2009

Le Père Noël est passé à l'école des Mages

 Le Père Noël et son lutin sont venus le jour des vacances apporter leurs cadeaux aux 189 élèves du groupe Joliot-Curie. Cette année pour tenir compte du grand nombre d’enfants et de participants parents, grands-parents et par mesure de sécurité, le spectacle a eu lieu en 2 temps .Ceci a  permis à ceux qui le souhaitaient de prendre des photos avec le Père Noël. Un premier passage pour les 7 à 11 ans a eu lieu de 14h15 à 15h 00, puis un second pour les enfants de 3 à 6 ans de 15h à 16h15.

Tout cela s’est passé dans la joie et la bonne humeur. Comme à l’accoutumée la municipalité a offert le goûter à tous les élèves et le café aux adultes.

 Tous pouvaient maintenant partir  en vacances, le cœur rempli de bonheur !

Noël : La « Société du Sou » a offert deux spectacles adaptés et invité les enfants de l’école de Saint-Florent.


Cette année 2009 le « Sou des écoles  des Mages » a innové pour le spectacle de Noël et a tenu compte des suggestions avisées des enseignants soucieux de satisfaire toutes les tranches d’âge du groupe scolaire Joliot-Curie. Ce n’est pas chose facile quand on a 189 enfants de 3 à 11 ans. C’est pourquoi il a été décidé de scinder cet effectif en 2 groupes distincts, de 3 à 8 ans et de 9 à 11 ans. Le premier spectacle a eu lieu le jeudi 17 décembre et le second le vendredi 18 décembre. L’idée s’est avérée judicieuse. Les plus jeunes ont assisté à une représentation de la troupe «  les  3 chardons » de Paris  qui a présenté une pièce «  Monsieur le vent » a intérêt pédagogique qui a permis aux enseignants de travailler en amont et en aval, grâce au livre et  au CD fourni et la possibilité de consulter les fiches documentaires sur le site Internet www.3chardons.com.
Le vendredi matin 18 décembre, jour des vacances et du passage du Père Noël avait lieu le 2ème spectacle adapté aux 9/11 ans. En maître d’œuvre, un conteur-accordéoniste cévenol, Piery-Giraud-Heraud raconta des histoires fabuleuses à connotation morale. Une idée opportune par les temps qui courent ! Là aussi ce fut une réussite. Le spectacle a fortement captivé les enfants.
Le  prix global auquel il faut ajouter les cadeaux du père noël revient à 2473€, (un budget en augmentation de 829€ par rapport à  l’an passé).
D’autre part, cette année la « Société du sou » avait invité gratuitement aux 2 spectacles l’école de Saint-Florent-sur-Auzonnet. Une initiative généreuse pour cette école dont la société du sou était démissionnaire, (mais qui se réactive à ce jour). Le bus du jeudi a été financé par la municipalité de Saint-Florent, le vendredi par deux bus de la Communauté de Vivre en Cévennes et un bus du centre social le Kiosque. La solidarité n’est pas un vain mot.
La réussite de ces deux jours de fête est aussi à mettre à l’actif de la municipalité des Mages qui mis à la disposition du sou toute sa logistique.
Le loto  du sou des écoles  aura lieu le dimanche 27 décembre 2009 à 16h30 à la salle Fernand Léger.

dimanche 20 décembre 2009

Le Père Noël de l'EFVA a été généreux

Cette année encore le Père Noël a été généreux pour les jeunes pousses de l’Ecole de Foot de la Vallée de l’Auzonnet. Chacun d’entre eux a reçu un superbe survêtement au sigle de leur club. Cette remise de cadeaux a attiré une nombreuse assistance et s’est poursuivie par un apéritif offert aux parents. Un grand moment d’amitié pour tous.
Cette cérémonie est aussi l’occasion de mettre en lumière le travail de la vingtaine de dirigeants et éducateurs qui oeuvrent bénévolement toute l’année pour accompagner les 80 jeunes apprentis footballeurs adhérents à l’EFVA sur tous les stades de la région, les mercredis, samedis et dimanches.
Il leur faut beaucoup de dévouement, de patience et une sacrée dose d’abnégation aussi…En outre, il leur faut aussi alimenter les finances. C’est pourquoi le vendredi 25 décembre aura lieu le loto du club à la salle Léger des Mages. Le 31 décembre, ce sera le réveillon de la Saint-Sylvestre à Saint-Florent-sur-Auzonnet . Il reste encore quelques places. Contact : 04.66.24.99.12
Photos : Les Débutants arborent leur beau survêtement

vendredi 18 décembre 2009

Tennis-Club-Mageois: Une année riche en événements


Cette année 2009, aura été particulièrement importante et marquée par 3 événements majeurs
- la mise en service d’un 3e court (photo avec une partie des enfants du mini tennis)
- la passation de pouvoirs avec un nouveau président Yvan Maisonneuve qui succède à Fabrice Robert .
Pour assurer la meilleure transition possible, il sera aidé par l’ancien président Gabriel Penard.
- Un nouveau bon en avant au niveau des adhésions avec 130 licenciés dont 55 enfants soit une progression de + 20%.
A ces événements marquants, il convient d’ajouter ceux qui font la vie quotidienne du club depuis maintenant plusieurs années.
- Ecole de tennis animée par Matthieu Arias de septembre à Mai
- Les cours de perfectionnement adultes, plus de 40 participants
- Stage de tennis pendant les vacances scolaires et l’été
- 14 équipes engagées dans les compétitions seniors et jeunes du Comité du Gard et de la Ligue Languedoc-Roussillon ; 80 joueuses et joueuses y participent. Félicitations aux joueuses et joueurs, débutant au tennis, engagés en compétition et qui ont beaucoup de volonté à affronter des joueuses et joueurs nettement plus confirmés.
Il y a lieu de rajouter les 3 tournois qui sont placés sous le double signe de la sportivité et de la convivialité.
- Le tournoi interne homologué avec 90 participants. -
Folklorique double mixtes pendant les vacances d’été. -
Animation pêle-mêle (tournoi salade) chaque jour férié en semaine.
Et histoire de rester dans cette dynamique, saluons le lancement d’une nouvelle activité sportive : « le tournoi défi », sorte de fil rouge dont l’objectif est de favoriser les rencontres entre les joueurs de tous niveaux avec un classement interne périodiquement remis à jour.
Pour l’école de tennis, 2 stages sont organisés les 21 - 22 - 23 décembre et les 28 – 29 - 30 décembre. Selon le choix de date, rendez-vous sur les terrains à 9 h 30 les lundi 21 et 28 décembre ; les horaires et les groupes seront déterminés par le moniteur. Parmi les projets pour 2010, celui ambitieux de couverture du 3e terrain que nous espérons voir se concrétiser.
Le Tennis-club souhaite de bonnes fêtes de fin d’année à toutes et à tous.

Le Père Noël est venu à Bauquier

L’ambiance était particulièrement joyeuse ce jeudi à l’espace Bauquier où était rassemblé un grand nombre de petits chérubins.
En effet, le relais assistance maternelle de « Vivre en Cévennes » recevait le Père Noël en avant-première. En attendant son arrivée, un amusant spectacle présenté par Guy Gatepaille qui n’a pas son pareil  pour captiver le jeune public, avec beaucoup de rires, parfois de l’émotion.
Puis ce fut l’arrivée tant attendue de l’illustre grand-père qui distribua un doudou aux tout-petits intimidés.
Un petit goûter clôturait cette agréable matinée. Boissons offertes par le relais, gâteaux confectionnés par les « asmats ».
Le relais assistante maternelle de « Vivre-en-Cévennes » a son siège à Saint-Jean-de-Valériscle. Il regroupe 95 assistantes maternelles, réparties sur les 45 villages des 7 communautés de communes voisines.
Il est agréé et financé par la CAF, le Conseil général et « Vivre-en-Cévennes ». Le relais est animé par Odile Boy. Ses missions sont multiples et complémentaires. D’abord envers des familles qu’il informe sur les démarches à remplir pour mettre en place une garde, les aides auxquelles elles ont droit, la liste des assistantes maternelles agréées, etc. Concernant les assistantes maternelles, le relais les renseigne, les assiste sur les formalités administratives et juridiques pour établir leur demande d’agrément, les aide à élaborer leur contrat de travail. Ensuite il les accompagne à se former et à se professionnaliser.
Pour cela, Odile Boy organise des matinées collectives qui permettent aux assistantes maternelles de se rencontrer, de partager leurs expériences et leurs savoir-faire et de rompre leur isolement. Parallèlement les enfants peuvent bénéficier à la ludothèque, d’un lieu d’éveil, spécialement aménagé pour eux, autour de jeux et d’ateliers, d’activités manuelles, culturelles. L’objectif est d’aider les enfants à se socialiser et à préparer ainsi leur rentrée à l’école maternelle.
Des temps festifs sont organisés tels que Noël ou le carnaval.
Lorsque c’est nécessaire, le relais joue un rôle de médiation et prévient les conflits éventuels entre parents et assistantes maternelles.
Parallèlement des réunions d’information à thème sont organisées en direction des familles et des asmats. Prévus en janvier l’obésité et en février le handicap des jeunes enfants.




mercredi 16 décembre 2009

L' Entente à 10 à Bezouze

Ce week end ce n'est pas le score mais bien le fait que les Ententistes n 'aient pu être plus de dix joueurs à Bezouce qui laisse un goût très amer. Certes ,il y avait des blessés et des obligations professionnelles mais une remobilisation s'impose. Pour les 10 autres nous signalerons qu'il ont fait preuve de beaucoup de courage et d' une belle résistance pendant plus d'une heure aux locaux.Et même si le score est lourd avec cette défaite 6 à 1 , à moins de 20 minutes de la fin il n était que de 3 à 1. Alors à tous les présents nous tenons à lever notre chapeau pour leur courage et leur abnégation,particulièrement à P.Toiron, Y.Brehm et F.Dubois auteurs d'une excellente prestation. Espérons juste que 2010 soit une meilleure année. Avec un peu de volonté, le défi peut être relevé. 
Par ailleurs le club tient à présenter à son président Thierry Salas et surtout à sa compagne toutes ses félicitations pour les deux nouveaux-nés qui viennent remplir de joie leur foyer.

mardi 15 décembre 2009

Une bourse aux jouets morose

La bourse aux jouets organisée par la société du sou s'est déroulée jusqu'au 15 décembre. Cette opération destinée à offrir un cadeau de noël aux enfants les plus démunis, n'a permis  de récolter qu'une vingtaine de jeux et jouets en bon état. La situation générale, la crise sont certainement à l'origine de cette désaffection due à la morosité qui atteint une grande partie de la population. Espérons que l’année qui s’annonce sera porteuse d’espoir et de prospérité.
Les jouets ont été amenés au siège des Restos du cœur, à l'ancienne gare de Saint-Ambroix, qui en assurera la distribution.

lundi 14 décembre 2009

LE DEUXIEME FESTIVAL DES VOYAGEURS A CONNU UN TRES GRAND SUCCES

 S’il y a un endroit où il fallait être ce week-end, pour peu qu’on aime les voyages et les images du monde, c’est bien à l’espace Bauquier. Et pas n’importe lesquels. Découverte de magnifiques paysages de notre planète, sortis des clichés touristiques habituels, c’est cela qui fait l’originalité du « Festival des voyageurs » organisé par Claudette et Michel Thomas passionnés par les périples en explorateurs. Cette passion les a menés un peu partout aux quatre coins de la planète, essentiellement dans des zones peu fréquentées par les touristes, là où les peuples et les paysages ont conservé leur authenticité. Ils aiment faire partager ce vécu extraordinaire à leurs amis, et au plus grand nombre. Elle par la photo, lui par l’aquarelle et le carnet de voyage.
L’année dernière, l’idée leur est venue de réunir aux Mages plusieurs routards comme eux, tous amateurs de paysages mérités, d’images authentiques, surprenantes parfois, en immersion totale, souvent précaire et rudimentaire, parfois dangereuse. Il leur faut un certain courage, peut-être de l’inconscience à ces globe-trotters, pour voyager dans de telles conditions qui tiendraient pour certains profanes plus du pèlerinage pénitentiel extrême que du voyage d’agrément, à l’instar des premiers explorateurs qui partaient dans l’inconnu.
Et c’est cela qui fait la force et l’originalité du « Festival des voyageurs ». Touristes s’abstenir. Et pour preuve, on notait la présence de Jean-Marie Chauvet, l’inventeur de la célèbre grotte qui porte son nom, homme discret et modeste, qui vient maintenant en confrère et ami inconditionnel des festivaliers.
Cette fois encore, la salle Bauquier s’est avérée trop petite pour accueillir le public averti et intéressé (il a fallu rajouter des chaises). Et personne ne fut déçu. Les projections en haute définition furent d’une qualité remarquable, grâce à Cédric Thomas qui maîtrise parfaitement la technique audiovisuelle numérique, assisté de Gérard Dubuc au micro et à l’animation et Jean-Louis Payan spécialiste de l'argentique .Les sujets captivèrent les spectateurs conscients de découvrir des images uniques, inédites, émouvantes, avec des commentaires en direct des propres concepteurs qui répondaient volontiers aux questions de l’assistance.
Au programme,cette année : l’espace et le monde souterrain, « entre ciel et terre » de Gérard Dubuc et Cédric Thomas ; « La terre de l’Indus » au Pakistan avec Sylvie Hertout et Michel Percot ; « La foire aux chameaux de Pushkar » en Inde avec Nicole et Jean Claude Donnet ;« Namasté autour des Annapurnas à Namasté » avec Daniel Penez ; « Les regards sur l’Arabia Felix » au Yémen avec Claudette et Michel Thomas ;Carte Postale de Madagascar » de Louis Loskowitsch ,Chamanisme Yi et Bouddhisme tibétain de Marie Andrée et Jacques Sendral
Tous furent séduits par l’espace Bauquier, l’excellent aménagement de la salle de projection parfaite à tous points de vue : confort, acoustique, netteté des images. Et puis, l’accueil organisé par la municipalité des Mages, fut, grâce à Jany Sans et Suzanne André, toujours omniprésentes, extrêmement convivial avec apéritif et goûter, petits fours ,chocolats, rien ne manquait…
Le Festival des voyageurs est une manifestation unique. Nous avons la chance qu’il se déroule aux Mages. Nul doute qu’il sera bientôt une référence. Le troisième festival se prépare déjà. 
Photos : Nos explorateurs de la Terre grâce auxquels le Festival des voyageurs a lieu, avec Jany Sans..., Vue partielle de l'assistance

samedi 12 décembre 2009

Les guirlandes et illuminations vont égayer le village

La période des fêtes de fin d’année approche à grands pas. Alors que les jours raccourcissent, et que la froidure s’installe, cette féerie passe opportunément par des illuminations qui égayent un peu les rues du village.
Comme chaque année, les employés municipaux s’activent à installer guirlandes et luminaires sur les bâtiments publics. Les platanes de la mairie ont perdu leurs feuilles mais s’habillent maintenant de mille lumières. Un spectacle agréable. C’est ainsi que de plus en plus de particuliers participent eux aussi à cet enchantement en illuminant leur maison et leur jardin.
Cette installation sur les espaces communaux nécessite souvent l’utilisation d’échelles, d’échafaudages et beaucoup d’adresse. Laurent Coin, Sébastien Charaix, David Maurin et Jean-Louis Jauffret s’acquittent très bien de cette tâche. Pour exemple, l’illumination de la mairie réclame 180 m de guirlandes qu’il faut déployer, enrouler, attacher et beaucoup de gymnastique. (Pour ce qui concerne les traversées de rues ou habillages de pylônes, seule l’entreprise Cruvellier a une accréditation pour se brancher sur le réseau et possède une nacelle). Auparavant il a fallu changer les ampoules grillées, réparer les câbles, refaire des raccords. Un travail de fourmi fastidieux mais indispensable.
Ainsi notre village prend un air de fête.
Espérons avec beaucoup d’optimisme, que cela augurera de jours meilleurs.

vendredi 11 décembre 2009

Ligne Alès-Bessèges : Un rassemblement très déterminé !


 Le « Collectif pour la défense et la modernisation de la ligne ferroviaire Alès-Bessèges » avait décidé d’organiser un rassemblement lors de la réunion du comité de ligne qui avait lieu ce jeudi 10 décembre à la salle Léger des Mages. Une centaine de personnes étaient attendues. Il y en eut trois fois plus, décidées à faire entendre leur voix et exiger des réponses concrètes. La ligne Alès–Bessèges se dégrade petit à petit, à l’image des services publics. Il est temps de réagir très vite sinon sa fermeture sera inévitable. On notait la présence de la plupart des maires, des conseillers généraux et régionaux de la région ainsi que de responsables syndicaux.
De ce fait, la manifestation comportait deux parties. La première consistant à faire le point avec le public sur l’état de dégradation du réseau secondaire SNCF et sur les nécessités concrètes de sa remise en état. La seconde partie, officielle, était théoriquement destinée à être spectateur silencieux du comité de ligne dont la vocation est d'être un organe de concertation avec les élus. Il en fut autrement…
Le comité de ligne est présidé par Jean-Claude Gayssot, ancien ministre et vice-président du conseil régional, avec les directeurs de la SNCF et de RFF. Il établit un dialogue avec les élus dans l’objectif de maintenir un service ferroviaire de qualité. Il faut reconnaître qu’ici on est loin du compte. La ligne Alès-Bessèges est dans un état lamentable qui impose des réductions de vitesse à 10km/h sur la plus grande partie du trajet.
Jean-Claude Paris déclara : « Nous avons ensemble obtenu aujourd’hui que se tienne aux Mages ce comité de ligne. Nous souhaitons vivement qu’il en sorte quelque chose de positif, que la SNCF, RFF, la région et l’état mettent la main à la poche pour permettre enfin les travaux nécessaires à la circulation normale des trains ». Les intervenants qui suivirent, responsables de la CGT-SNCF et usagers brossèrent un bilan assez catastrophique : « nous nous battons depuis des années pour sauver cette ligne. Nos actions ont permis d’éviter la fermeture brutale. Alors la SNCF  et RFF ont changé de stratégie. Maintenant, ils jouent le pourrissement en investissant au minimum, obligeant un ralentissement de la circulation par mesure de sécurité, en utilisant le personnel à une autre tache que celle prévue. Nous sommes ici pour sauver cette ligne, la maintenir, la moderniser et la pérenniser dans le service public. Restons vigilants.»
L'assistance était donc très remontée et déterminée à obtenir des réponses concrètes et non pas des promesses lorsque le Comité de ligne commença sa réunion. (voir en page Alès). Jean-Claude Gayssot en tête eut fort à faire. Les gens avaient été invités à s’exprimer par l’ancien ministre. Ils ne s’en privèrent pas.
Les responsables présents s’engagèrent à signer un protocole de réhabilitation de la ligne Alès –Bessèges et de mettre la main à la poche lors de la réunion du conseil régional le 18 décembre. Pas suffisant pour la salle. Mais apparemment les limites étaient atteintes… et il manquait le représentant de l’Etat, à qui incombe principalement le financement de cette rénovation. Le public n’obtint pas totalement ce qu’il était venu chercher, à savoir quelle hauteur de subvention et quel échéancier à court terme et long terme…

mercredi 9 décembre 2009

La Sainte-Barbe a été fêtée au club des « Genets »

Vendredi 4 décembre, le club des Genêts se retrouvait pour son traditionnel repas de Sainte Barbe, patronne des Mineurs qui fut commémorée pendant des décennies dans notre région. En effet pour tous ceux qui ont connu la période prospère des mines,  le jour de Sainte Barbe était férié. La vallée de l’Auzonnet retentissait des détonations et pétarades assourdissantes des explosifs tirés par les mineurs en fête.
Le 4 décembre était alors un jour de réjouissances et d’agapes en famille, un peu la Noël avant l’heure. 
Parmi les convives qui avaient répondu à l’invitation des Genets, beaucoup avaient un lien avec la mine, soit parce qu'ils y avaient travaillé, soit des veuves ou enfants de mineurs. Le président Muller tint à remercier  tous ceux qui étaient venus. Il fit un éloge chaleureux aux valeurs de l’Amitié et de la Fraternité : « Cette journée de Sainte-Barbe est une fête de la famille et des amis .Elle nous permet de se retrouver et de briser la solitude. Que ferions-nous sans amis, si on restait seul, refermé sur nous-mêmes en attentant la fin ? L’âge venant, on s’aperçoit  que l’amitié est belle. C’est une très grande richesse bien supérieure à celle de l’argent. Notre club accueille avec plaisir tous ceux qui éprouvent le besoin de ressentir cette chaleur humaine. »
C'est dans une ambiance chaleureuse que le verre de l’amitié fut levé et que l'on trinqua en l’honneur des travailleurs de la mine. Ceux-là mêmes qui firent prospérer notre région avec beaucoup d'abnégation car c’était un métier pénible et dangereux.
Le très bon repas élaboré par le traiteur Bancillon de Saint-Ambroix fut, comme d’habitude très apprécié.
Entre deux plats, les histoires et les chansons, puis le rituel loto de Sainte-Barbe (autrefois, c’était le premier légalement autorisé) vinrent égayer et animer cet excellent après-midi.
Souhaitons que cette tradition dure longtemps.
Dimanche 3 janvier aura lieu le loto du club des Genêts.
Le 2 février aura lieu l’assemblée générale.
Voir album sur : http://lesmages.blogs.midilibre.com 

Les Aînés de la commune savent rester jeunes


 Dimanche 29 novembre avait lieu le traditionnel repas du 3ème âge offert par la municipalité. Cette date traditionnelle est l’une des plus importantes de l'année pour les aînés qui l’attendent avec impatience. Cette festivité conviviale permet aux anciens de la commune de se retrouver tous ensemble dans la bonne humeur 
Après avoir remercié les nombreux convives présents, le maire Jean-Claude Paris, esquissa un rapide tour d’horizon de politique générale. Il évoqua « les difficultés qui attendent les municipalités suite au projet gouvernemental de réforme sur les collectivités locales, notamment la disparition de la taxe professionnelle ressource importante qui entraînera soit la hausse des impôts, soit la diminution des services communaux…Il évoqua aussi la dégradation des services publics, la perte du pouvoir d’achat, du non remboursement de certains médicaments… ».Puis il adressa à tous ses souhaits de bonnes fêtes de fin d’année et ses meilleurs vœux pour l’année 2010.. »


Mais ce jour était avant tout un moment de détente et d’amitié dont l’ambiance est créée par le dynamisme et la bonne humeur de l’ensemble des convives. Ainsi fut fait.
Après avoir souhaité à tout le monde de bonnes fêtes, le Maire remit un cadeau aux deux doyens de l'assemblée madame Ascension Garcia née en 1919 et Monsieur Jean Laffont né en 1923. 
L'excellent repas élaboré par Garcia traiteur fut comme à l'habitude convivial et animé. Il se poursuivit par quelques danses sous la houlette de l’orchestre Accordéon Musette, où les anciens montrèrent, une fois de plus, qu'ils avaient beaucoup d'énergie, d'endurance , d'expérience et le sens de la fête…autant de valeurs qu'il faut perpétuer et transmettre aux plus jeunes. La terminologie a d’ailleurs évolué en quelques décennies , d’abord les personnes âgées ou les anciens, puis les aînés, ensuite le troisième âge on les appelle maintenant les seniors, une connotation fringante et active plus appropriée à ceux qui , finalement nous montrent le chemin…

lundi 7 décembre 2009

Une défaite de plus pour les Ententistes


En ce début de rencontre les Ententistes entamaient le match à bras le corps mais sans prendre totalement l'ascendant sur les visiteurs. Le nombre d'occasions de buts se présentaient à notre équipe sans malheureusement les finaliser, cela malgré les nombreux corners en sa faveur. Sur une grosse erreur défensive de Domessargues, Sébastien Guillon, après avoir passé en revue son défenseur, inscrivait le premier but de la rencontre. On pensait alors que cet avantage libèrerait les locaux, mais il n'en fut rien car, dans les arrêts de jeu de la première partie, les visiteurs égalisaient. 
En seconde période, les Ententistes méconnaissables, ne parvenaient plus à prendre le jeu à leur compte et laissaient de larges espaces libres aux attaquants adverses. Ces derniers, sur une erreur de défense inscrivaient le second but. On retiendra une fois de plus que les consignes ne furent pas appliquées de la part des joueurs locaux. Score final : 2 à 1 pour les visiteurs. 

Samedi 12 décembre, à 16H30, salle Jean Macé à Saint-Florent-sur-Auzonnet, ainsi qu'au Bar « Le Caliente » loto de L'Entente Les Mages-Auzonnet.

samedi 5 décembre 2009

Une belle exposition de "L'atelier de peinture" à Bauquier.


Le vernissage des œuvres de « L’atelier de peinture » a attiré un public très nombreux ce vendredi 4 décembre. On notait la présence des élus du Martinet, le maire Michel Mercier et son adjoint Elie Rouvière. En  effet, depuis cette année cette municipalité voisine met son très beau local du Tennis-club (maintenant désaffecté) à Aimée Lemercier pour qu’elle initie des élèves  à la peinture sur porcelaine.
Le maire Jean-Claude Paris accueillait la quinzaine d’exposants en des termes élogieux : «…nous avons la chance d’avoir aux Mages 2 écoles de peinture. Je remercie  « l’atelier de peinture » de présenter chaque fois à ce salon des œuvres autant magnifiques… ». Jany Sans « se réjouit du travail remarquable, et de la belle qualité des œuvres présentées par cette école florissante ». Tour à tour le président du club Roland Ribot et la vice-présidente Aimée Lemercier remercièrent la municipalité des Mages et le comité d’animation «… pour l’accueil dans cette superbe salle Bauquier ». Ils rappelèrent «quils sont avant tout des amateurs heureux de satisfaire leur passion en toute amitié dans une équipe sympathique ».
L’exposition comporte des tableaux de petit format peints selon différentes techniques : huiles, aquarelles ou acryliques, ainsi que des peintures sur porcelaine. La plupart de ces oeuvres sont à vendre : une très bonne occasion d’offrir une pièce unique pour Noël…  
Très intéressante exposition  qui montre le travail  régulier et le progrès d’artistes amateurs, dont certains sont débutants, qui s’appliquent avec un grand sérieux à produire des œuvres de qualité.
Comme chaque fois à Bauquier, les organisateurs ont offert le traditionnel verre de l’amitié. Une occasion très conviviale de discussions qui se prolongèrent tard dans la soirée.
A voir jusqu’à dimanche 7 décembre.
On peut commencer la peinture à tout âge. Pour tout renseignement s’adresser à Roland Ribot : 04.66.25.67.65


vendredi 4 décembre 2009

ATTENTION :L'ADRESSE DE MON BLOG MIDI LIBRE VIENT DE CHANGER


Depuis le 3 décembre, Midi Libre a modifié la plate-forme des blogs.
L'adresse 24Hactus disparaît.

  • Dès maintenant, pour accéder directement aux infos mageoises:  
http://lesmages.blogs.midilibre.com


  • Pour accéder à la page d'accueil générale :

http://www.midilibre.com

La deuxième édition du festival des voyageurs aura lieu cette année aux Mages les 12 et 13 décembre 2009

La deuxième édition du festival des voyageurs aura lieu cette année aux Mages les 12 et 13 décembre 2009. Découvrir une mosaïque de terres aux couleurs variées, des peuples riches de leurs diversités, des civilisations lointaines... Voilà ce que vous propose le deuxième festival des voyageurs, "Regards sur le monde", organisé par des passionnés du voyage et de l'aventure. Deux jours pour parcourir le monde ; un programme où découvertes, émotions, enrichissement, partage et plaisir seront au rendez-vous.

Programme

Samedi 12 décembre 2009
  • 20 h 30 : Espace et Monde Souterrain - "Entre Ciel et Terre"
Diaporama numérique de Gérard Dubuc et Cédric Thomas
Durée : 10 min
  • 21 h 00 : Guatemala - "Le peuple du Maïs"
Diaporama argentique de Louis Loskowitsch
Durée : 35 min
  • 21 h 45 : Mauritanie - "Il était une fois la Mauritanie"
Diaporama numérique de Claudette et Michel Thomas
Durée : 30 min
  • 22 h 15 : Chine - "Chamanisme Yi et Bouddhisme tibétain"
Vidéo de Marie-Andrée et Jacques Sendral
Durée : 25 min

Dimanche 13 décembre 2009
  • 14 h 00 : Espace et Monde Souterrain - "Entre Ciel et Terre"
Diaporama numérique de Gérard Dubuc et Cédric Thomas
Durée : 10 min
  • 14 h 30 : Pakistan - "La terre de l’Indus"
Vidéo de Sylvie Hertout et Michel Percot
Durée : 50 min
  • 15 h 30 : Inde - "Foire aux chameaux de Pushkar"
Diaporama numérique de Nicole et Jean Claude Donnet
Durée : 10 min
  • 15 h 45 : Pause Café
  • 16 h 15 : Népal - "Namasté autour des Annapurnas"
Vidéo HD de Daniel Penez
Durée : 26 min
  • 17 h 00 : Yémen - "Regards sur L'Arabia Felix"
Diaporama numérique de Claudette et Michel Thomas
Durée : 35 min
  • 17h40 : Madagascar - "Carte Postale de Madagascar"
Diaporama argentique de Louis Loskowitsch
Durée : 35 min
Organisation :
Claudette Thomas
Tél. : 04 75 39 01 22
Email : claudette.thomas@lesmagesfestival.com

Site internet : http://www.lesmagesfestival.com

jeudi 3 décembre 2009

Rassemblement du comité de ligne à Fernand Léger

Jeudi 10 décembre, à 17h30, à la salle Fernand Léger,aura lieu un grand rassemblement organisé par le "Collectif pour la défense et la modernisation de la ligne ferroviaire Alès-Bessèges" présidée par Jean-Claude Gayssot vice-président du Conseil régional, ancien ministre , en présence des élus locaux, des responsables de la SNCF, RFF et associations d'usagers. Des décisions concrètes doivent être prises lors de cette réunion. La présence du plus grand nombre est indispensable pour montrer la détermination du public à faire évoluer favorablement le devenir de cette ligne.

mardi 1 décembre 2009

L'implantation d'un supermarché inquiète le petit commerce mageois

La probable construction future d’une surface commerciale de type Super U au carrefour de Parenove met en émoi le petit commerce mageois. Commerçants, artisans, professions libérales, acteurs économiques ou simples citoyens s’interrogent et s’inquiètent légitimement sur les conséquences d’une telle implantation et sur leur propre pérennité.
Car actuellement notre village jouit d’une stabilité économique de proximité conviviale et sympathique avec beaucoup de commerces ouverts 7 jours sur 7 : « On vient y faire ses courses, on rencontre des copains, on discute, on boit un coup au bistrot, avec des valeurs essentielles qu’on appelle qualité de vie ». Une ambiance qui fait envie à beaucoup de communes voisines qui ont vu disparaître petit à petit leurs petits commerces, faute d’une clientèle suffisante, elle-même attirée par les grandes surfaces.
Mais cet équilibre est fragile et beaucoup redoutent que l’implantation de ce supermarché entraîne ipso facto la disparition de ce petit tissu économique convivial, voire familial très appréciable. « Lequel ou lesquels disparaîtront au profit du nouveau ?...Avec quelles conséquences ?... ».
Un collectif de refus est en train de se constituer. Pour celui-ci ce commerce de grande distribution situé en  périphérie  « détournera le consommateur et le touriste, notamment pendant la période estivale qui est essentielle pour l’équilibre financiers des commerces locaux… il serait plus judicieux d’associer les différents points de vue et d’étudier ensemble (élus, commerçants, population) les solutions qui pourraient répondre à nos problèmes. Nous souhaitons revitaliser le commerce dans une réflexion sereine et pertinente, car nous avons un capital social énorme ».
Une pétition contre l’implantation de cette surface commerciale est proposée à la signature.
Photo:L'avenue du moulin va-t-elle perdre sa convivialité ?




Les Mages : visite du Moulin Rodier dans le cadre du festival nature du Parc national des Cévennes




 L'histoire du Moulin.
Quand on se promène du côté de la Tourette, sur les hauteurs du village des Mages, on remarque au pied de la colline, au bord du ruisseau de Couze, une imposante bâtisse dont la succession de fenêtres cintrées révèle l’âge et la nature : une ancienne filature de soie construite vers le milieu du 19ème siècle et propriété de la famille Rodier depuis 1887.  L’énergie nécessaire au fonctionnement des machines était alors fournie par une machine à vapeur, et ce jusqu’en 1911 date du passage à l’électricité et époque où l’activité de filage cessa.
Mme Tirza Benoit née Rodier décida en 1917 de transmettre le moulin à son frère Albert Rodier qui le fit prospérer jusqu’en 1928. Son fils Hébert Rodier lui succéda et fut le maître-moulinier jusqu’en1980.
La même passion, le même amour du métier ont animé sa fille Alberte qui a dirigé le moulin pendant de longues années avec son mari Roger Justet.
Aujourd’hui leur fils, Jacques Justet, médecin de son état,  les aide dans leur tâche et reprend le flambeau par passion, et par affection  car le moulin est situé dans la maison où il a grandi. Alberte et Roger Justet alertes et dynamiques octogénaires sont « intarissables » sur « leur » moulin et tout ce qui concerne l’huile d’olive. Ils précisent avec beaucoup de malice et non sans humour que dans leur moulin « tout est d’époque »... y compris eux ! Ils sont assurément les maîtres mouliniers les plus « anciens » et les plus expérimentés de France…

Plus d'un siècle de savoir faire traditionnel.

Créé en 1887, notre moulin à la particularité d’être l’un des plus anciens moulins à huile de France, et d’avoir conservé un mode de fonctionnement totalement traditionnel.
L’huile d’olive y est extraite selon des méthodes ancestrales associant le lavage et l’effeuillage, le broyage traditionnel à la « Génoise », première technique inventée par l’homme pour écraser les olives avec des meules de pierre tournant sur un socle de pierre ; meules imposantes entrainées par un ingénieux système de courroies et d’engrenages en bois ou en acier qui font l’admiration des visiteurs. Le malaxage puis l’empilage de scourtins sur une presse hydraulique assurent la qualité « 1ère pression à froid », ensuite le respect du temps de décantation permet à l’huile de densité plus légère que l’eau de remonter naturellement à la surface. A ce stade de la fabrication, le  moulin Rodier est un des derniers ateliers de fabrication à proposer soit la technique ancestrale de « levée de l’huile à la  feuille », permettant de récolter manuellement et naturellement l’huile, soit la technique classique de centrifugation mécanique.


L’huile d’olive « 100% naturelle » ainsi obtenue « à l’ancienne » peut être encore trouble, elle  sera alors stockée dans des cuves où elle poursuivra sa décantation naturelle. Afin de conserver toutes ses qualités gustatives, l'huile n’est pas filtrée, ce qui peut expliquer un léger dépôt naturel…
En respectant scrupuleusement les techniques ancestrales et les phénomènes naturels,  cette méthode de fabrication, malgré ses « supposés archaïsmes » tant décriés par les adeptes du modernisme, a pour seuls inconvénients ou « handicaps » de générer des gestes de manutention plus pénibles et des temps de fabrication plus longs, induisant une productivité moindre…..Mais il est bien connu que quand on aime on ne compte pas ….. Le produit merveilleux et unique fabriqué mérite bien qu’on lui consacre le temps nécessaire et suffisant pour en faire un produit d’exception !

Une histoire de famille, de tradition et d'amitié.
La fabrication de l’huile d’olive au Moulin des Mages est avant tout une histoire de famille,  de tradition et d’amitié. Pour ces dignes héritiers de la « Saga des Rodier », entourés d’une équipe de parents, d’amis et de voisins qui participent depuis de nombreuses années à la traditionnelle « saison du moulin », le moulin à huile n’est pas un moyen de vivre, mais plutôt une…. raison de vivre.
Le Moulin des Mages et la Maison Rodier, entourés d’une superbe oliveraie,  font  partie intégrante du patrimoine culturel local. D’ailleurs la rue principale du village des Mages s’appelle l’Avenue du Moulin, et une superbe reproduction du broyeur et des meules ancestrales orne le rond-point situé à l’entrée sud de la localité.
Une très intéressante visite à ne pas manquer !

Inscription obligatoire à l’office de tourisme au 04 66 24 33 36. Nombre de personnes limité à 20

Assez bon comportement des jeunes de l'EFVA

Samedi 28 novembre, bon comportement des U8 (Débutants) à Saint-Martin-de-Valgalgues avec 2 victoires et 2 défaites Egalement à Saint Martin, les U11 ont obtenu 2 victoires, tandis que les U11 deuxième année (Poussins) ont enregistré une victoire et une défaite à Barjac. En déplacement à Caissargues, les U13 sont revenus avec une défaite 3 à 0 malgré une belle résistance de leur part. Dimanche 29 novembre,en déplacement à Saint-Privat-des-Vieux les U15 ont subi une défaite 6 à 0 avec une équipe incomplète qui a lutté avec ses moyens du jour. A Bessèges, les U17 de l’Entente Bessèges/EFVA ont obtenu un bon nul équitable 2 à2 face à Anduze.
Week-end prochain : samedi 5 décembre à 14 heures, sur le stade de Saint-Julien-de-Cassagnas, les U11 deuxième année recevront Barjac et Saint-Ambroix. A la même heure, sur le stade du Coussac aux Mages, les U13 accueilleront Nîmes-Olympique. Déplacement des U11 première année à Bessèges et des U17 à Marvejols (Lozère).
Dimanche 6 décembre à 16h30, à la salle Fernand Léger des Mages aura lieu le premier loto de l’année.

lundi 30 novembre 2009

L'entente s'incline à Aramon

 
En ce dernier dimanche du mois de Novembre, les Ententistes se déplaçaient chez le leader de la Poule Aramon. Comme à leur habitude, les joueurs de l'Entente étaient surpris par l'attaque locale qui inscrivait le premier but à la 6 ème minute. Dès cet instant, on ne donnait pas cher de notre équipe. Mais il en fut tout autre chose car les joueurs de Bruno Folcher créèrent les meilleures occasions de but malheureusement  sans pouvoir les concrétiser.
En seconde période les Ententistes reprenaient leur domination devant des locaux médusés et l'égalisation méritée survenait à la 55 ème minute après un beau jeu collectif grâce à Pierre Toiron. Alors qu'on pensait que le plus dur avait été fait, les locaux sur un coup de pied arrêté inscrivaient un deuxième but, ce qui obligeait en fin de match les Ententistes à se découvrir pour obtenir un match nul. Malheureusement sur deux contre assassins, les locaux inscrivaient deux nouveaux buts.
Score final, 4 à 1 pour Aramon.
On retiendra de ce match, la solidarité exemplaire des 11 joueurs de l'Entente.
 Dimanche 6 Décembre à 15 heures, au stade du Coussac, L'Entente les Mages-Auzonnet recevra l'équipe de Domessargues.

dimanche 29 novembre 2009

A Bauquier : "Sur la route du zouave" nous plongera dans l'histoire profonde de nos Cévennes

Conférence et dédicaces à Bauquier
Lundi 7 décembre à 16h,  à l’Espace Georges Bauquier, Jacky Nicolas présente son nouvel ouvrage: « Sur la route du zouave » recueil des souvenirs de Louis Badouric qui fut maire au Chambon-sur-Luech.
« Ne cherchez pas! Le Chambon n’est pas des grands de ce monde...Commune accidentée du Haut-Gard, à la limite de l’Ardèche, et sous le Lozère, elle en sait long sur les affaires humaines depuis la voie Regordane et avant, jusqu’à la route du Zouave, et après … Elle a vu Huguenots et Papistes, Rouges et Blancs; les chemins des mineurs et des placières; le serre des bergères et des bergers; elle a connu les métiers artisans sur les rives du Luech et dans les bois. Elle sait les murs têtus qui accrochèrent la vie aux pentes, murs de résistance; et d’autres, qui assemblent ou déchirent l’humain, et têtus aussi. On y est venu de partout. On en est beaucoup parti. De la source commune, creusée de main d’homme, où le soleil se couche, pour dire sa voie à qui entend poursuivre son chemin »
Entrée libre. Après la conférence, les dédicaces auront lieu à la bibliothèque vers 17 heures.

dimanche 22 novembre 2009

Les Ententistes n'étaient pas dans le jeu

Pour son entrée en Coupe Granier, Les Ententistes recevaient l'équipe de Saint-Jean-de-Maruéjols.
En première période, les locaux, bien que dominants, n'arrivaient pas à concrétiser les occasions qui se présentaient à eux, soit par maladresse, soit par manque de réalisme. La mi-temps survenait sur le score de 0 à 0.
En seconde période, même scénario en début de jeu, et comme on pouvait le craindre, sur un coup de pied arrêté et sur un mauvais placement des défenseurs locaux, les visiteurs inscrivaient le seul but de la rencontre.
Malgré cela, des occasions flagrantes de buts se présentaient aux Ententistes. Comme en première période, ces derniers ne réagissaient pas alors que les cages adverses leur étaient grandes ouvertes.
L'entraîneur Bruno Folcher ne comprend pas comment de telles opportunités  n'ont pu être concrétisées.
Le bureau fait une entière confiance en son coach afin trouver une solution lors du déplacement chez le leader de la poule à Aramon.

samedi 21 novembre 2009

Une remarqauble exposition de Sylvie Girard à Bauquier

« Cette exposition, ça fait longtemps qu’on l’attendait, avec une certaine impatience ». Jany Sans résumait ainsi l’état d’esprit général du public de connaisseurs venus assister au vernissage des œuvres de Sylvie Girard.
Cette artiste mageoise réalise de superbes modelages avec du grès. Ceux-ci sont cuits au four. Certains sont émaillés (les théières), d’autres peints ou laissés à l’état brut.
Lorsqu’on pénètre dans la salle Bauquier on est tout de suite séduit par l’ambiance qu’a su créer l’artiste autour de ce petit monde imaginaire,lieu enchanté où résident des elfes, des gnomes, des sorcières et des fées, des dragons ainsi que des animaux de la forêt. Petits personnages vivants et expressifs pourvus de dons et de pouvoirs magiques, mais dont aucun, à part la vouivre, ne semble méchant. Tout ceci réalisé avec un talent et une technique parfaitement maîtrisés.
L’exposition est une véritable mise en scène bucolique et reposante. Des branches, des feuilles d’automne qui jonchent le sol, une musique agréable, tout ceci donne à l’ensemble un certain réalisme enchanteur. La salle Bauquier a vraiment belle allure !
On se plaît à imaginer que la nuit, tout ce petit monde s’anime et coexiste harmonieusement … Et c’est là tout l’art de Sylvie Girard. Cette artiste remarquable, professeur retraitée, a su garder son âme d’enfant, comme lorsque, toute petite, elle admirait son père Paul Girard,
« dessinateur remarquable aussi qui lui a transmis sa passion artistique,à qui elle doit et qui est à l’origine de tout… ».
Pour Suzanne André «... l’expo de Sylvie Girard est charmante, poétique, une vraie création. Pendant toute la semaine, dans la mesure de nos possibilités, on va essayer de faire quelques activités autour de ce petit monde de la forêt, elfes, gnomes, dragons, sorcières, et autres gripets..."
L’exposition est visible tous les jours de cette semaine , de14h à 18h. Il y  aura des activités spontanées...
Entrée libre.
Un imaginaire à visiter absolument.
Contact :04.66.25.80.67

jeudi 19 novembre 2009

La classe des petits en 1948 quelque temps après guerre

En faisant du rangement Sébastien Manca  a retrouvé une photo de la classe garçons de CP-CE1-CE2 datant de l’année scolaire 1947/48 (à l'époque garçons et filles étaient séparés) . L’instituteur était Adrien Gilles et le directeur Henri Richard, tous deux décédés aujourd’hui, comme certains des petits élèves qui posent sur la photo. La plupart sont maintenant de bons grands-pères souvent très actifs. On reconnaît le  maire Jean-Claude Paris et Henri Champetier adjoint. Sébastien se souvient avec nostalgie de ses années passées à l’école des Mages, des pupitres en bois, de l’encre violette et des porte-plumes, du poêle à charbon, et des tirages d’oreille pédagogiques dont il n’a gardé aucune rancœur, bien au contraire. Il se souvient aussi «… qu’en 1948, c’étaient les grandes grèves des mineurs et à la récréation on regardait les deux tanks qui étaient garés contre le mur de l’école, on croyait que c'était encore la guerre alors que c'était contre les ouvriers… »
1er rang : Pascal Jean-Claude, Argillier Jean, Vezolle Claude, Coste Gilbert, Delpied Maurice*, Champetier Henri, Milési Henri,*, Corbier Serge*
2ème rang : Maurin Marc, Delpied Guy, Aurand Gilbert, Manca Sébastien, Sirvain André, Lacroix Pierre, Pialat Raymond, Peyric Gilbert*, Paris Jean-Claude
Instituteur : Gilles Adrien*
(* = décédé)

lundi 16 novembre 2009

Un bon week-end pour l'EFVA

Résultats de l'EFVA Samedi 14 novembre, belles performances des U85(débutants) avec deux victoires et deux nuls à Saint-Martin-de-Valgalgues .Deux victoires également pour les U11 1ère année(Poussins) à Saint-Julie-les-Rosiers) et pour les U11 2ème année à Saint-Privat-des-Vieux. Défaite imméritée des U13(Benjamins) 3 à 2 face à Saint-Hilare-de-Brethmas. Dimanche 15 novembre, défaite scandaleuse des U15(13ans) 4 à 3 à Salindres avec un arbitre de touche vraiment honteux et injuste. Victoire des U17(15ans) de l'Entente Bessèges/EFVA 5 à 0 face à une belle équipe courageuse de Saint-Ambroix. Weekend prochain: Samedi 21 novembre sur le stade de Saint-Florent-sur-Auzonnet,à 14 h les U8 recevront Saint-Christol-les-Alès, Saint-Privat-des-Vieux, Saint-Martin-de-Valgalgues et Lédignan. A 14h30 sur le stade de Saint-Julien-deCassagnas les U15 1ère année accueilleront trois équipes à définir. Déplacement des U11 2ème année à Saint-Ambroix. Dimanche 22 novembre, déplacement des U17 de l'Entente Bessèges/EFVA à Saint-Privat-des-Vieux

Les Ententistes peuvent avoir des regrets.


En ce dimanche, Les Ententistes de L'Auzonnet recevaient l'équipe de Aubord. Avant le match, des consignes avaient été données mais malheureusement les joueurs locaux avaient la tête ailleurs pendant ce discours. Comme à son habitude, au bout de 10 minutes de jeu, la
défense locale concédait un but après une erreur de marquage . Les Ententistes se reprenaient et malgré une légère domination sur le camp adverse, ils encaissaient un nouveau but. En fin de première partie, sur un coup de pied arrêté et une passivité locale, les visiteurs inscrivaient le troisième but.
En seconde période, les Ententistes avec de nouvelles résolutions, mais un manque évident de réalisme ne parvenaient pas à renverser le score. En fin de partie, Dorian Felli sauvait l'honneur pour les locaux en inscrivant le seul but local.

Dimanche 22 Novembre, au Stade du Coussac à 15H, L'Entente Les Mages-Auzonnet recevra l'équipe de Saint-Jean de Maruéjols pour le compte de la Coupe André Granier


jeudi 12 novembre 2009

Débats fructueux lors des 4èmes rencontres cévenoles

A l’heure où les menaces de privatisation se multiplient contre la Poste, l’école, les hôpitaux, les lignes SNCF régionales, l’énergie, le « Comité de défense des services publics de Vivre en Cévennes » avait invité les usagers, les associations, les syndicalistes et les élus de la région à participer aux 4emes Rencontres cévenoles pour la promotion et la défense des services publics organisées à l’espace Bauquier des Mages.
Furent projetés des films qui devaient alimenter un débat. A l’issu de ces différents films évocateurs, le débat fut chaque fois très riche et très pertinent. « Cheminots » film de Luc Joulé et Sébastien Jousse en présence du réalisateur, avec Pascal Rousson cheminot et membre du conseil économique et social et de Thierry Ferré syndicaliste. « Le patient qui valait 3 milliards » qui fut suivi d'un débat avec des syndicalistes, des membres du comité de défense et de professionnels de la santé. « L'insurrection silencieuse » film de Paul Moreira. Débat avec les désobéisseurs du service public. « J'ai mal au travail » film de Jean-Michel Carré. Débat avec des syndicalistes de France-Télécom, de Pôle-Emploi, etc...
C'est donc de la fin d'un service public de qualité et de proximité qu'il s'agit. C'est pourquoi le comité de défense du service public animé par Daniel Angot et Marie-Thérèse Sugier propose en fait, non seulement d'éviter la fermeture ou la diminution des structures et des prestations existantes de la Poste mais aussi le maintien du service public en général, voire de le développer . La votation citoyenne qui s’est déroulée sur tout le territoire le mois dernier démontre le refus par la population de la privatisation de leur Poste.
Défendre le Service Public, c'est défendre le droit de chacun à bénéficier des prestations de l'état quel que soit son lieu de résidence…Les principaux secteurs sont l'enseignement, la poste, la santé et la sécurité…Défendre le service public, c'est donc défendre l'intérêt de chacun, en dehors de toute revendication catégorielle.
Loin de s’arrêter à la défense de la ruralité, le « Comité » propose en fait, non seulement le maintien du service public, mais encore, conscient des enjeux et des évolutions de la société, de les développer afin de permettre à chacun, simple citoyen ou entreprise privée, de bénéficier de services publics de qualité et accessibles partout. Il s’agit bien là d’aménagement du territoire et de développement durable des zones défavorisées, géographiquement ou socialement, que permettra notamment une gestion décentralisée des services publics, sous le regard attentif de l’Etat s’assurant de la qualité du service rendu à la population.
Alors que le gouvernement s’attache à démanteler tous les services publics, que ce soit celui de l’éducation, de la santé, de la Poste, aux grands bénéfices d’entreprises privées pour qui seul le mot « profits » à une réelle valeur, tous entendent défendre avec force la notion de bien public pour une société égalitaire et solidaire.