lundi 31 août 2009

SAINT FLORENT : Le maire tire un bilan très positif des emplois municipaux saisonniers

Pour la deuxième année consécutive, la municipalité de Saint Florent a fait appel à des emplois saisonniers pendant la période estivale. Cette initiative qui permet à des jeunes de la commune, tous étudiants, de se confronter à une expérience professionnelle tout en amassant un petit pécule, mérite d’être soulignée.
Pendant les mois de juillet et août, le rôle de ces saisonniers a été de renforcer l’équipe des employés municipaux. Ainsi, quatre jeunes, Michael Rauzier, Michaël Demey, Ahmed Zitouni et Fabien Armadeil ont donc, chacun à leur tour pendant 15 jours, participé aux divers travaux d’entretien que nécessite le patrimoine communal. : peinture, débroussaillage, nettoyage, etc.
Jamais seuls, ils étaient toujours sous la responsabilité d’un employé municipal titulaire.
Cette opération se terminait ce lundi 31 août. Le maire Gérard Catanèse, avait tenu à inviter ces jeunes gens (deux seulement se sont présentés) pour les remercier de la qualité de leur travail et leur souhaiter une bonne rentrée scolaire.
Le financement de ces saisonniers est entièrement à la charge de la commune. Pour Gérard Catanèse et Raymond Reboul,adjoint au travaux, le bilan est très satisfaisant.
L’année prochaine, la municipalité va étudier les possibilités d’augmenter le contingent de ces jeunes saisonniers, sans que cela n’affecte le budget de la commune.
-->

mercredi 26 août 2009

LES MAGES : Tennis-Club Mageois. La finale du double mixte fut chaude et costumée


Pour la 3ème édition de ce tournoi, sportif certes, mais aussi festif et folklorique,
Marie et Gabriel avaient choisi de défendre leur titre, vêtus de djellaba, sous un soleil digne de l’Afrique du Nord. Face à eux, Sonia, pimpante dans sa tenue de mariée avec jarretière aguichante et Steph, cravate et chemise assorties et penta très short.
Le premier set fut acharné, Sonia multipliant les exploits à la volée et Steph les amortis « assassins », pour finalement échouer sur le score de 7 jeux à 5 face à une équipe expérimentée et plus qu’habile dans la technique de jeu, réussissant à ne pas s’emmêler les tennis dans leur djellaba. Mais, ils ne portaient pas de babouches !
Les nombreux supporters, bien à l’ombre eux continuèrent à multiplier encouragements et « ola » lors du 2ème set tout aussi serré !
Mais en ce 15 août quoi de plus normal que la victoire finale revienne à Marie et à Gabriel !
L’apéritif fut bien évidemment suivi d’une table alléchante et copieusement garnie par les soins des participants et sous la houlette des joyeux et efficaces organisateurs Didier et Thierry. Bravo à eux, qui ont réussi à mobiliser 30 participants membres du Club et qui sont déjà prêts pour une 4ème édition l’année prochaine !Le mois d’août aura été très animé pour le Tennis-Club, car dans la foulée s’est déroulé le deuxième stage de tennis, qui a connu le même succès que celui de juillet.
Déjà la rentrée de septembre se prépare.

mardi 25 août 2009

SAINT FLORENT : Fermeture de la Poste le mercredi. Le comité de défense des services publics et usagers de Vivre en Cévennes réagit

Le comité de défense des services publics et des usagers de Vivre en Cévennes « proteste une nouvelle fois contre le sort qui est fait à la Poste de Saint-Florent-sur-Auzonnet. En effet on apprend par la Presse (Midi-Libre du 16 Août 2009) que le bureau de Poste sera fermé le mercredi à partir du 1er Septembre. Il était déjà fermé le samedi. Cela s’ajoute aux réductions d’horaires qui ont eu lieu auparavant. Il ne serait pas étonnant qu’après la fermeture d’un jour, suivent d’autres réductions d’horaires. C’est la désaffection des bureaux de Poste organisée par les Responsables de la Poste qui mène à terme à la fermeture définitive. De nombreux exemples existent en France et près de chez nous à Saint-Jean-de-Valériscle
Comme toujours c’est la règle à la Poste : ces décisions sont prises sans aucune concertation avec les Maires et élus concernés, Ils sont mis devant le fait accompli.
Nous appelons à une riposte à la hauteur de l’évènement en se rassemblant devant la Mairie de St Florent sur Auzonnet le Mercredi 2 Septembre 2009 à partir de 9 H 30.
Le Receveur de Saint-Ambroix et le Directeur de la Poste sont reçus par le Maire. Venez nombreux. »

SAINT FLORENT : Informations municipales

Rentrée scolaire
  • Pour les élèves : primaire et maternelle : jeudi 3 septembre.
  • Pour les enseignants : lundi 1er septembre
Horaires : 8h30 / 11h30 et 13h30 / 16h30
Garderie : 7h / 8h30 et 16h 30 / 18h et cantine : achat des tickets (par carnet de 10) à la mairie, se munir de l’avis d’imposition 2008.

Inscriptions pour la rentrée scolaire groupe scolaire « Antoine de Saint-Exupery »
Se présenter à la mairie avec le livret de famille et le carnet de vaccination de l’enfant , un justificatif de domicile, et si nécessaire du certificat de radiation de l’école fréquentée précédemment, puis à l’école.
Tel mairie : 04.66.25.61.72 (saintflorent@wanadoo.fr)
Tel école : 04.66.25.30.71

Permanences du Maire:
A partir du 15 septembre les permanences du maire sont modifiées comme suit:
les LUNDIS et VENDREDIS de 10 h à 12 h, les autres jours sur rendez-vous.

Travaux:
Des travaux sont actuellement en cours sur la commune: place Roger Salengro, goudronnage de chemins communaux quartier du Gabourdès, etc...La municipalité consciente de la gêne occasionnée (bruits, circulation, poussière) remercie tous les habitants de leur compréhension.

Litiges:
Le maire rappelle que les litiges entre particuliers ne sont pas de sa compétence s'ils n'affectent pas l'ordre public.

SAINT FLORENT : 4ème journée malgache

"L’association Jeunesse Florentine" organise la 4e journée malgache (qui a lieu tous les deux ans) le samedi 12 septembre , (asabotsy 12 septambra) à la salle polyvalente Louis Aragon

  • 9h à18h : Exposition "environnement" de Madagascar présentée par Mme Françoise Payen
  • Exposition et vente d'artisanat malgache par l'association Bakoto
  • 11 h :Apéritif
  • 12 h 30 : Repas malgache bœuf et riz ( Sakafo malagasy romazava)
  • 15h - 16 h : Diaporama "environnement" de Madagascar
  • 18 h : Apéritif pour clôturer cette journée conviviale
  • Réservation : repas avant le 7 septembre : Adulte : 13 €; enfant -12 ans : 7 € . (5 € par repas adulte et 3 € par repas enfant seront reversés à l'association Babakoto).
Contact : Danielle 04.66.24.98.91 06.31.56.07.92 04.66.25.61.72 (H.B) saintflorent@wanadoo.fr

Une exposition avec diaporama est proposée pour les scolaires le vendredi 11 septembre, de 13h30 à17h.

Pour tout renseignement contacter Danielle et site de Françoise Payen :www.mada-environnement.org

Vos vieilles lunettes peuvent encore servir une boite sera mise à la disposition des donateurs.

dimanche 23 août 2009

AUZONNET : L'Entente Les Mages - Auzonnet battue 2 à 1 par Champclauson en coupe de France.


Les locaux, dès l'entame prenaient le match à leur compte en se créant deux ou trois occasions sans pouvoir les concrétiser.
A la 37ème minute les visiteurs, sur une erreur définitive, parvenaient à surprendre la défense et inscrivaient un but.
En seconde période, les locaux revenaient avec de meilleures intentions, mais ne parvenaient pas à égaliser, et sur un contre, Champclauson marquait un second but.
Alors que l'on pensait que le match était joué les Ententistes par l'intermédiaire de Yoan Breem revenaient au score. S'ensuivaient de nombreuses occasions locales, mais les attaquants ne parvenaient pas à les concrétiser.
Score final, deux à un pour Champclauson.
L'entraîneur Bruno Folcher, pour ce premier match, a pu se faire une première opinion concernant son équipe.

samedi 22 août 2009

SAINT FLORENT : Une ambiance familiale à la réunion du quartier des Fontanilles.



La troisième réunion de quartier organisée par la municipalité s’est tenue aux Fontanilles le vendredi 21 août .Les résidents ont été accueillis à l’ombre des chênes chez Madame Cordou, que le maire remercia chaleureusement.
L’objectif de ces rencontres basées sur la démocratie participative, émane d’une volonté de dialogue direct et franc entre les administrés et leurs élus. Le Maire veut discuter et débattre avec les citoyens sur leurs attentes en matière de sécurité, travaux de proximité, amélioration du cadre de vie, l’échange, le dialogue,etc… C’était une promesse de campagne.
Environ 25 habitants du quartier furent accueillis par le Maire Gérard Catanèse, accompagné des adjoints Raymond Reboul, Danielle Varet et des conseillers Elio Pauletto et Michèle Boucarut.
Après un compte-rendu rapide des réalisations effectuées depuis 17 mois et les projets prévus fin 2009/10, les participants purent poser de nombreuses questions et exposer leurs préoccupations quotidiennes : problèmes de divagations de chiens, de leurs déjections, de leurs aboiements, d’écoulement d’eaux pluviales et d’encombrement des fossés à cause des alluvions qui s’accumulent, de la vitesse excessive de certains véhicules, d’assainissement et de pompes de relevage (que tous refusent), d’ADSL, de portables,d’une meilleure signalétique des chemins car il est très difficile de trouver les adresses des résidents, ce qui pose un problème pour les pompiers en cas d’urgence, ou pour les livraisons.
Des précisions furent apportées sur la tournée des aînés effectuée par Christophe Cordou et Laurence Dubosc. Celle-ci consiste à apporter une présence et une aide aux personnes âgées ou handicapées, courses, menus travaux, pharmacie, transport… Actuellement 44 personnes bénéficient de ce service. C’est une initiative unique dans la région, dont le bilan est extrêmement positif.
Il fut aussi question de l’utilisation des locaux de l’ancienne école, des bâtiments de l'Aubradou, de la nouvelle usine de caisserie, du PLU, de la semaine d’art contemporain. Beaucoup de sujets abordés à bâtons rompus, de façon amicale mais sans concession, ni artifice.
Le Maire apporta des réponses à toutes les questions : «Nous nous sommes engagés à ne pas augmenter les impôts, et je n’ai pas l’habitude de faire des promesses en l’air, on ne peut pas tout accorder, certaines demandes justifiées sont possibles, d’autres exigeront un peu de patience, c’est l’intérêt général qui prime ».
Une excellente ambiance régna tout au long de cette rencontre qui se termina autour du pot convivial offert par la municipalité. Un bon moyen aussi de resserrer les liens entre voisins…

A l’issue des réunions de quartiers de cette année, un compte-rendu récapitulatif sera établi et inséré dans le bulletin municipal.


LES MAGES : Alain André s’en est allé …


Alain n’est pas parti seul. Ses obsèques furent grandioses, non pas qu’elles furent fastueuses, bien mieux… La foule de copains, d’amis, d’élus, ou simplement de connaissances qui avaient tenu à l’accompagner fut impressionnante. Une longue file d’attente à la table de signatures. La salle Fernand Léger s’avéra trop petite et beaucoup restèrent dehors.
Jany Sans fut remarquable, d’une simplicité touchante. Les hommages rendus à Alain se succédèrent. Brassens, les copains d’abord, bien sûr ,puis Jean-Claude Paris ému, au bord des larmes, puis ses copains d’avant, ceux de la fac, ceux de l’occitan, ceux de Clinton, ceux de Saba, ceux des Arrapadoux,et tous les autres. Et ses enfants, ses petits-enfants, Suzanne et leurs petits moments de bonheur avec lui,en paroles et en musique…
Tout fut dit, non pas avec grandiloquence car cela n’aurait pas ressemblé à Alain. Chacun révéla une anecdote, parfois amusante qui dénotait chaque fois une facette de l’ami perdu. Rien que des compliments.
Pour tous Alain était encore là, lui le modeste, le discret, le timide si plein de talents et de qualités, avec des convictions bien ancrées, humanistes, solidaires, altermondialistes, revendicatrices d’un monde meilleur pour tous, surtout les plus modestes.
On aurait voulu que cela dure.
Puis ce fut le départ vers la dernière demeure comme on dit. Des funérailles d’antan, tous derrière et lui devant...
On était malheureux, très malheureux.
A chaque pas vers le cimetière, chacun mesurait le vide qui s’ouvrait maintenant.
Mais on savait aussi que jamais son trou dans l’eau ne se refermerait…

SAINT FLORENT : Une belle affluence à la réunion des quartier de l'Aubradou et du Perlot

Dans le cadre de la démocratie participative, la seconde réunion de quartier pour l’Aubradou/Perlot s’est tenue le mardi 18 août à la Maison des Jeunes. L’objectif de ces rencontres est la prise en compte des attentes des citoyens en matière de sécurité, travaux de proximité, amélioration du cadre de vie, l’échange, le dialogue…
Une quarantaine d’habitants dont Florence Coin, responsable de la SCI, fut accueillie par le Maire Gérard Catanèse, ses adjoints et quelques conseillers.
Après un compte-rendu rapide des réalisations effectuées depuis 17 mois et les projets prévus fin 2009/10, les participants purent poser de nombreuses questions et exposer leurs préoccupations quotidiennes : problèmes de bruit, surtout le soir,d’écoulement d’eaux pluviales dans les caves,sens interdit emprunté par certains « habitués », éclairage public permettant des parties de pétanque trop tardives, sécurité sur le CD 59, vitesse excessive à la traversée du quartier de l’Aubradou, assainissement à la route des Brousses ,mauvais état du chemin Laurent,etc…
Le Maire apporta des réponses à toutes les questions : « Je n’ai pas l’habitude de faire des promesses en l’air ,on ne peut pas tout accorder, certaines demandes justifiées sont possibles, d’autres exigeront un peu de patience, c’est l’intérêt général qui prime ».
Une excellente ambiance régna tout au long de cette rencontre qui se termina autour du pot convivial offert par la municipalité.
A l’issue des réunions de quartiers de cette année, un compte-rendu récapitulatif sera établi et inséré dans le bulletin municipal.

mercredi 19 août 2009

SAINT FLORENT : La fontaine est la première à bénéficier du relookage de la place Salengro

Les travaux de réaménagement de la place Roger Salengro ont commencé. Ils consistent à la rendre plus accueillante, plus conviviale tout en lui conservant son authenticité comme au temps d’autrefois où l’on prenait le temps de vivre à l’ombre des platanes. « Donner envie de venir y passer un bon moment, en associant l’eau de la fontaine, la convivialité de bancs disposés sous des arbres généreusement ombragés, dans un espace revégétalisé », telles sont les ambitions du concepteur du projet Luc Travier.
Les deux platanes (un trop vieux, l’autre fragilisé dangereusement par un incendie) vont être arrachés et seront remplacés par des essences à ombre sous lesquels des bancs seront installés.
La fontaine bénéficiera d’un parement de terre cuite, avec quatre jets permanents et autant de blasons de la commune. Une partie de l’actuel mur de soutènement sera démolie et remplacée par un escalier de quatre mètres qui permettra d’accéder à la mairie.
Ensuite la place sera « recaladée » (avec des galets disposés de façon harmonieuse) et pavée pour lui conserver son apparence « pierre » d’autrefois.
Plus tard les autobloquants partant du porche de l’église devraient certainement être remplacés. Pour finir, et pour que l’harmonie soit parfaite ,il serait souhaitable d'impliquer les propriétaires pour qu’une opération façades des maisons de la place (avec subventions) soit réalisée…
Les travaux de la fontaine sont à la charge de la commune qui fournit les matériaux et l’employé municipal Jean-Jacques Brouard. La communauté de communes « Vivre en Cévennes » apporte la logistique et le savoir-faire de Luc Travier.
Pour ce qui concerne les aménagements de la place, le Conseil Général subventionnera une partie des travaux.
Ainsi la volonté de la municipalité de rendre plus agréable le cadre de vie des habitants de Saint Florent en rendant le village plus beau, plus agréable et plus convivial est en train de se concrétiser.
L’avis positif de la commission des Villages fleuris venue visiter Saint Florent témoigne qu’il faut poursuivre dans cette direction.

Photo: Gérard Catanèse,Raymond Reboul, Jean-Jacques Brouard et Luc Travier s'affairent autour de la fontaine.

jeudi 13 août 2009

LES MAGES : Homme de culture et humaniste, Alain André n'est plus...

La triste nouvelle s’est répandue très vite et beaucoup ont ressenti une grande tristesse...
Tout le monde dans la région connaissait Alain.
Homme éminemment sympathique et chaleureux, doué d'une grande culture, humaniste militant des causes justes, altermondialiste, passionné d’occitan.
Comme c’est souvent le cas chez les hommes d’exception, Alain était extrêmement courtois, attentif aux autres, affable et d’une grande discrétion. Ses remarques étaient toujours justes et pertinentes.
Dans les années 70, il avait quitté son métier d’enseignant et avait créé le journal Clinton qui fut à l’époque, une sorte de pavé dans la mare, une bouffée d’air frais pour les lecteurs épris d’une certaine liberté d’expression.
Alain fut aussi correspondant du Midi Libre aux Mages.
Bouillonnant de projets, il avait aussi écrit plusieurs livres sur Alès, et rédigé la Légende des Mages. Il participait aux émissions « foule invisible » de Radio Grille Ouverte. Il était aussi un des animateurs des Arrapadoux.(photo)
Nous le savions malade depuis plusieurs années et une rémission assez longue nous avait fait espérer qu’il était guéri.
Malheureusement, le mal implacable et pernicieux avait impitoyablement repris de plus belle.
Alain a lutté jusqu’au bout avec beaucoup de courage, forçant le respect et l’admiration, n’abandonnant jamais, malgré la souffrance…pour l’amour de Suzanne, pour l’amour de ses enfants et de ses petits-enfants, pour l’amour de la vie…
Nous présentons nos sincères condoléances à Suzanne et à toute sa famille…

Ses obsèques auront lieu le lundi 17 août, à 10h00.
Rendez-vous à la salle polyvalente Fernand Léger où un hommage lui sera rendu.

-->

samedi 8 août 2009

SAINT FLORENT : Un parrain et une marraine républicains pour le petit Marlon Daudé

Samedi, la mairie de Saint Florent connaissait une effervescence particulière. En effet, le maire Gérard Catanèse célébrait le baptême civil de Marlon Daudé, fils de Géraud Daudé et d’Elodie Arnal domiciliés au quartier de la Plaine. La marraine était Nadine Daudé et le parrain José Arnal.
Pour le maire Gérard Catanèse il s’agissait de son premier baptême. Lors de son discours il déclara : « le baptême républicain connaît un engouement croissant depuis quelques années..Le premier célébré à Saint Florent a eu lieu en octobre 1981. Marlon est le 16ème baptisé ». Il rappela que le baptême civil, « bien que dépourvu de toute valeur légale, n’en est pas moins un acte hautement symbolique. C’est l’expression d’un engagement moral par le parrain et la marraine d’accompagner leur filleul dans les différentes étapes de sa vie… Il est aussi destiné à faire adhérer l'enfant aux valeurs républicaines : liberté, humanité, fraternité, justice sociale et solidarité ».
C'est un décret du 20 prairial an II (le 8 juin 1794) qui a institué le baptême civil (ou républicain) pour fêter l'entrée des enfants dans la communauté républicaine.
Ainsi, pour des familles qui ne sont pas croyantes et qui souhaitent cependant une cérémonie officielle à l'occasion de la naissance de leur enfant, le baptême civil est un moyen de donner un parrain et une marraine civils à l'enfant sans passer par l'église.
Pour les parents du petit Marlon, cette cérémonie laïque leur permet d’officialiser un lien familial très fort tout en lui donnant une connotation solennelle et festive. Géraud,le père, lut à son fils cette déclaration : «Marlon, nous ne voulons rien t’imposer, nous prenons ici l’engagement de t’offrir la liberté de choisir ta voie, de construire ta pensée en dehors de tout dogmatisme, de vérité préconçue, pour que tu puisses le moment venu, choisir librement,en toute sérénité, celle que tu emprunteras…»
Souhaitons à cette famille sympathique et au petit Marlon beaucoup de bonheur dans notre république !

Les adhérents du comité CGT se sont réunis autour d’une paella

Dernièrement, le comité CGT des retraités, veuves et invalides des mines organisait un après-midi festif « de l’amitié » à la Guinguette des Petits Pins. C’est ainsi que 26 personnes se sont retrouvées pour passer un bon moment ensemble et savourer une succulente paella préparée par le traiteur Manolo. Comme toujours en pareil cas ,le repas convivial,à l’ombre des petits pins, fut l’occasion de se remémorer le bon temps passé, des anecdotes bonnes ou mauvaises sur le dur travail de mineur, qui donnait néanmoins aux hommes une certaine noblesse. L’occasion aussi de se rappeler les innombrables luttes qui émaillèrent cette période, notamment pour essayer de maintenir l’exploitation du charbon dans nos Cévennes et éviter la fermeture des puits de mines. Temps révolu, hélas, où notre région était prospère. Et puis, bien sûr, chacun parla du bon temps passé, de sa famille, de ses enfants, petits-enfants, voire arrière-petits-enfants. Et de ses rhumatismes ou ses insomnies aussi… Autant de points communs qui confèrent au petit groupe du comité une amitié quasi fraternelle. Tout cela dans une ambiance sympathique … Photo : Sébastien Manca, président du comité (à dr) au fourneau avec le traiteur Manolo

mercredi 5 août 2009

LES MAGES : Adrienne Champetier bien entourée pour son centenaire


Ce samedi 31 juillet, madame Champetier fêtait ses 100 ans à la maison de retraite de Barjac.
Adrienne Allègre est née le 25 juillet 1909 au mas du Pigeonnier. Elle épousa Eugène Champetier aux Mages le 20 octobre 1928.
Eugène fut élu maire des Mages de 1945. C’était un homme juste, reconnu pour sa droiture et son intégrité. Il démissionna en 1959 pour raison de santé.
Adrienne est une figure très connue des Mages où elle est considérée comme une femme de conviction, de bon conseil, d’une grande sagesse, gentille et courtoise, accueillante, toujours sa porte ouverte. Autant de qualités qu’elle et son mari ont transmises à leurs enfants Claude, Annette et Henri (qui est actuellement maire adjoint).
C’est ce que remémorait ,lors de son discours, Jean-Claude Paris, maire des Mages, très ému, qui l’a bien connue lorsqu’il était enfant. Ses souvenirs sont indélébilement liés à madame Champetier et à sa famille.
Quant à lui, Edouard Chaulet, maire de Barjac, exprima son admiration sur la bonne santé de notre centenaire et mit en parallèle la vie saine qu’elle a connue et la malbouffe d’aujourd’hui. Les générations d’aujourd’hui vivront-elles aussi longtemps ?
La cérémonie très chaleureuse se poursuivit par un dessert bio au son de l’accordéon d’Elza, musicienne mageoise très connue venue avec plaisir s’associer à cette fête.Nous souhaitons à madame Champetier encore beaucoup d’anniversaires
Adrienne Champetier est la seule centenaire mageoise.
Photo : Adrienne Champetier entourée de ses enfants, et des maires Jean-Claude Paris et Edouard Chaulet

SAINT FLORENT : Une deuxième réunion pour tenter de régler des problèmes de chasse.

 Ce mardi avait lieu une réunion des chasseurs organisée par la fédération de chasse, sous l’égide de Gérard Catanèse,maire de Saint Florent en présence de Marc Vallat,directeur de la FDC 30,Georges Peyric ,secrétaire de la FDC et Daniel Pujo, chef du groupement ONCFS. C’est la deuxième fois que ce genre de rencontre a lieu. Une troisième devrait suivre, suivie d’une assemblée générale extraordinaire.
L’objectif est de régler les problèmes rencontrés les saisons passées, faire table rase des griefs personnels afin de retrouver une paix sociale chez les chasseurs. La problématique initiale consistait pour « l’Amicale Gauloise » à réintégrer l’équipe « dissidente » Serge Sugier.
Et si un consensus sur ce sujet a été assez rapidement trouvé, d’autres problèmes ont émergé exprimés par des échanges vifs, que nous qualifierons de virils.
En fait, il faut savoir que le droit de chasse est lié au droit des propriétaires des terrains sur lesquels elle a lieu.
L’ONF possède la majorité des bois de la région. Elle est le principal bailleur des sociétés de chasse, dont « L’Amicale Gauloise » qui fédère Saint Florent et Le Martinet. Mais il y a aussi des propriétaires privés qui ont donné l’exclusivité de leurs bois à des groupements particuliers de chasseurs.
Le territoire de chasse de la vallée est donc morcelé entre l’Amicale Gauloise,(elle même divisée entre la rive droite, la rive gauche, le petit gibier), l’équipe dissidente Sugier, le groupement forestier, celui des propriétaires , etc... Ajoutons à cela que quelques chasseurs du Martinet, mais pas tous, fatigués de toutes ces controverses veulent quitter l’Amicale Gauloise, réactiver leur société de chasse en sommeil et s’associer avec Rochessadoule.
Chacun prêche pour sa chapelle. D’inévitables querelles apparaissent car ni le gibier, ni les chiens ne connaissent ces subtilités et ces préséances. Ils ont la mauvaise idée de changer de territoire pendant les battues…
Il fut question de baux, de réglementation à respecter, de sécurité, d’intégralité et de délimitation des territoires pour chaque équipe, de pancartage des zones, de responsabilité des chefs de battue, de carnets de chasse, etc...
C’est cet embrouillamini qu’il faut démêler avant l'ouverture sous peine de ne pas recevoir les carnets de battue.
L’impression, amère, qui en ressort, c’est que ce sont les chasseurs eux-mêmes qui s’empêchent de chasser !
Espérons que le bon sens de chacun amènera une solution acceptable pour tout le monde.
Il y va de l’image de la chasse.
Une troisième réunion est prévue le jeudi 6 août.
En attendant le gibier batifole encore pour quelques jours dans les bois sans se soucier de savoir par qui il sera abattu, et dans quel congélateur il finira.
-->

LES MAGES : Place des frères Nouvel : Un petit dégât sur le béton désactivé a été réparé


Beaucoup se sont interrogés légitimement de savoir pourquoi, à peine la place des frères Nouvel terminée, un tractopelle s’affairait à arracher une partie du sol en béton désactivé. Il faut reconnaître que cela a fait mauvaise impression.
Mais, au contraire, l’explication qui est donnée témoigne du grand sérieux de la société « Sols Méditerranéens » et de la vigilance de la municipalité. En effet, au moment où la chape fut tirée, un violent orage s’est abattu sur la région.
Le béton désactivé est un composé subtil de gravier et de ciment qui subit un traitement particulier. Après l’avoir taloché, on pulvérise un désactivant sur sa surface. On laisse agir puis, à l'aide d'un nettoyeur haute pression on supprime la laitance du béton pour faire apparaître les granulats. Tout ceci le rend vulnérable tant qu’il n’est pas sec.
C’est ce qui s’est passé aux Mages. L’eau qui a abondamment ruisselé et s’est infiltrée lui a fait perdre ses qualités techniques (friabilité, risques de fissures), et esthétiques (laitance, tâches blanches).
Tout ceci n’était pas acceptable, ni pour l’entreprise, ni pour le maire.
On a attendu que l’inauguration et la fête votive soit passées pour remédier à ces dégâts.
Un problème réglé rapidement. Du bon travail !
Un bon point qu’il fallait souligner !

Photo : L’équipe spécialisée des sols méditerranéens prépare le chantier.

mardi 4 août 2009

SAINT FLORENT Compte-rendu du Conseil Municipal du 31/07/09

  • Suppression de l’emploi d’adjoint technique territorial 2ème classe à temps complet au service voirie L'agent affecté à ce poste doit être nommé adjoint technique territorial 1ère classe.
  • Virement de crédit à la section d'investissement de 7000 € pour mise en place de la climatisation à la Maison des Jeunes et de volets roulants à la salle Jean Macé, ces dépenses n'ayant pas été prévues au budget primitif.
  • Participation aux frais de scolarité : 6 élèves de la commune sont inscrits à l'école St Joseph de St Ambroix avec un forfait de 770,74 € par enfant. Le Conseil se prononce contre à l'unanimité, car la commune dispose d'une école laïque dont il convient de préserver les effectifs. Ensuite le montant total demandé soit 4625 € correspond presque au budget annuel alloué au groupe scolaire. Ce paiement éventuel ne pourrait se faire qu'au détriment des élèves scolarisés à St Florent, ce n’est pas envisageable

Questions diverses

  • 12ème édition Nettoyons la nature (Leclerc) : Dates retenues pour la protection de l'environnement : 25 septembre avec les scolaires, 26 septembre tous participants pour 4 sites de nettoyages retenus.
  • Consultation pour la maîtrise d’œuvre concernant la réhabilitation des anciens bâtiments Jean Macé.
  • Travaux de voierie sur la commune:1ère étape de 9 chemins en cours pour un coût total de 187.772 € TTC. Subventions à 40 %.
  • Téléthon prévu 4 et 5 décembre.
  • Etude pour échange de contrats Rex-Rotary/Riso de photocopieurs sans coût supplémentaire pour la commune.
  • Création d’une auto entreprise de gardiennage de chiens et de chats au Perlot.
  • Mise en place de frais d'inscription de 20 € pour tous les scolaires par le SMTBA (syndicat mixte des Transports publics du Bassin d'Alès) question évoquée qui sera débattue au prochain Conseil.
  • Session de remise à niveau par la Prévention Routière prévue à l'automne. Il reste encore des places disponibles pour la Vallée!
  • Les dates des réunions de quartiers de l'Aubradou /Perlot, des Fontanilles, de Mercoirol, du Petit Paris/Garanis/Pesentier prévues fin Août/Septembre seront communiquées.
  • Infos sur la poste: lecture du communiqué de presse du Comité de défense des services publics, et des usagers de Vivre en Cévennes suite à la fermeture du bureau de St Florent le lundi 6 juilllet...

Bureau à nouveau fermé le vendredi 31 juillet après-midi.

  • Organisation d'une randonnée VTT sur notre Commune par les Clubs du Haut Gard avec la Mairie au printemps 2010, probablement En avril.
  • Présentation des points forts du bilan CL SPD. Suite à plusieurs rencontres avec la SCI propriétaire des immeubles de l'Aubradou. Remise en état des logements et des bâtiments, fresque réalisée dans le cadre de la Rencontre d'Art Contemporain avec soirée intergénérationnelle.
  • Bilan très satisfaisant des personnes condamnées à des travaux d'intérêt ~général afin de leur éviter la prison et qui ont travaillé sur la Commune.
  • Installation de volets roulants à la salle Jean Macé pour un coût de 1899 euros avant la saison des lotos par «Sud Diffusion Menuiseries » entreprise la moins disante à qualité équivalente des trois consultées.

samedi 1 août 2009

SAINT FLORENT : La semaine d’art contemporain pourrait avoir des suites

La Salle polyvalente Louis Aragon accueillait le vernissage de clôture de la semaine d’Art contemporain qui réunissait environ 300 personnes : madame Jany Sans, Présidente de la Communauté des communes « Vivre en Cévennes », artistes, élus locaux, amis, commerçants, passionnés des arts avaient répondu présents à cette invitation.
Tout d’abord à 17 h une table ronde sur le thème : « La place de l’art contemporain sous toutes ses formes, dans l’évolution de la culture ». Un sujet bien ciblé après la semaine qui venait de s’écouler à Saint Florent. Après avoir reçu pas mal de sollicitations les organisateurs se demandent si en effet notre commune ne pourrait pas devenir un pôle de l’art contemporain, une sorte de laboratoire de recherche ?
A 18 h le Maire Gérard Catanèse remercia l’assemblée et tous ceux qui avaient participé avec ferveur à la réussite de cette semaine. Ce fut ensuite à la Directrice artistique d’indiquer l’importance de cet évènement, qui par le chemin de l’art, peut amener les gens à la culture qui est un des piliers de l’éducation. Pour terminer Jany Sans formula ses compliments sincères face à cette Rencontre et confirma la nécessité de poursuivre cette riche expérience l’année prochaine.
Ce fut ensuite le moment d’admirer le travail des artistes pendant cette semaine de Résidence à Saint Florent. Étaient également exposées des œuvres réalisées lors des ateliers interactifs de la semaine, par des apprentis artistes.

Un sympathique et convivial apéritif offert par la Mairie, clôturait la première partie de cette soirée qui se termina par deux spectacles musicaux de qualité contemporaine !

LES MAGES : La pelouse du Coussac sera prête pour le championnat

La saison footballistique va bientôt reprendre. Les premiers entraînements sont prévus le 4 août pour les 25 licenciés au club de « l’Entente-Les Mages-Auzonnet » sous la direction de l’entraîneur Bruno Folcher, diplômé d’état.
Tout au long de l’année, la pelouse du Coussac doit être entretenue, arrosée,alimentée (320kg d’engrais), tondue régulièrement. Et pendant la période estivale elle continue à faire l’objet de soins particuliers. Les employés municipaux veillent avec le plus grand soin sur cette couche de gazon aussi belle que fragile.
Ainsi un arrosage tous les 2 jours en juillet et août (au lieu de journalier par souci d’économie), une tonte par semaine, et le remplacement des parties abîmées par des plaques de gazon (surtout devant les buts) font partie des travaux de routine dévolus à Denis Chambeu et Jean-Louis Jauffret.
Ainsi, le stade du Coussac sera bientôt fin prêt pour accueillir les joueurs du Président Thierry Salas.
Cette équipe a connu des vicissitudes l’année dernière. Depuis,grâce à un recrutement important,elle semble vouloir repartir de plus belle.
Les joueurs seront alors les seuls maîtres du jeu.
Tous les amateurs de football leur font confiance.
Leur engagement, leur sérieux aux entraînements et leur abnégation feront la différence.
Nous engageons le public à venir nombreux soutenir cette équipe qui ne manque pas d’atouts.

Photo : Denis Chambeu et Jean-Louis Jauffret procèdent à la mise en place de plaques de gazon.

-->