jeudi 1 septembre 2016

Saint-Florent-sur-Auzonnet : Élise Pavan s'en est allée

Élise Pavan  vient de décéder à l'âge de 95 ans. Une grande et belle figure du village nous a quittés. Ses obsèques ont eu lieu ce lundi à l'église puis au cimetière de Saint-Florent en présence de nombreux voisins et amis venus lui rendre un dernier hommage. La plupart étaient des anciens de la commune, qui ont vécu et connu l'époque « quand tournaient les molettes », avec la grande activité minière qui assura pendant un demi-siècle la prospérité de la région,  mais en fit parfois payer le prix par du sang et des larmes . Les plus âgés savaient aussi et se souvenaient que la défunte avait connu très tôt un destin malheureux, qu'à l'âge de 9 ans elle était déjà orpheline, son papa ayant été tué à la mine du Pradel en 1930, et que son grand-père avait subi le même sort quelques années auparavant. Tous savaient également qu'Élise avait  perdu son mari Angelo, lui aussi décédé accidentellement en 1950 au puits de Saint-Jean-de-Valériscle. Il avait 35 ans, Élise en avait 29.
La jeune femme a dû alors faire face pour élever ses trois enfants, Robert, Marie-Ange et Marcel, bien épaulée cependant par sa maman, dont elle aura, hélas ,subi le même sort. Travailleuse et déterminée, elle a poursuivi son activité à la mine, où toute jeune elle s'était déjà embauchée comme placière, un travail  assez pénible qui consistait à trier le charbon à l'époque où le lavage n'existait pas. Elle poursuivra sa carrière à l'entretien des bureaux jusqu'à sa retraite.
Toute sa vie elle n'aura eu qu'un seul souci, qu'une seule obsession : le bonheur de sa famille. Et elle aura réussi.
Femme de caractère, à la fois tendre, sévère, attentive et généreuse, Élise a su faire front avec courage et détermination et atteint son objectif en apportant à chacun de ses enfants l'affection et le confort dont ils avaient besoin.
En ces pénibles circonstances, Midi Libre présente ses sincères condoléances à la famille dans la peine.