vendredi 18 août 2017

Les Mages : Une "Gratiferia" organisée par "L'arbre cévenol"

Samedi 26 août 2017, de 14h00 à 18h00,  « L'Arbre Cévenol Sel de Saint-Ambroix » organise une « Gratiferia » aux Mages, devant le Temple.
« Un marché 100% gratuit . Amenez ce que vous voulez ou rien...Repartez avec ce qui vous plaît ! »
La gratiferia est une initiative solidaire (SELidaire) qui se répand de plus de plus dans le monde et en France pour lutter contre le gaspillage, la surconsommation et au final donner une seconde vie aux objets devenus pour nous inutiles. Les gens viennent déposer des objets (en bon état) dont ils n’ont plus l’utilité et qu’ils acceptent de donner, sans attendre quoique ce soit en retour. Ceux qui le souhaitent peuvent ensuite se servir gratuitement, qu’ils aient ou non quelque chose à offrir, cela n’a pas d’importance. Il ne s’agit donc pas de troc, puisqu’il n’y a pas forcément de réciprocité, ni de prix à payer.
A 16h00, goûter partagé tiré du sac.
En cas de mauvais temps, repli dans le temple)
Pour tout renseignement : tel 06 63 82 77 84 ou 06 08 16 95 92
arbre.cevenol@free.fr

lundi 7 août 2017

Saint-Florent-sur-Auzonnet : Philippe-Emmanuel Vinolo primé à Valras

Ce week-end Philippe-Emmanuel Vinolo a participé au 15ème concours de photo tauromachique de Valras-Plage, dans le cadre des expositions estivales organisées par le Comité d'arts plastiques de la ville. Un concours qui a la particularité de faire cohabiter les peintres professionnels et amateurs avec comme seul critère la qualité du travail.
Déjà lauréat d'une cinquantaine de salons, cette reconnaissance le satisfait pleinement, lui qui a parallèlement mené une carrière de mécanicien à Alstom, qu'il juge obscure et sans intérêt, si ce n'est qu'elle lui a permis de nourrir sa famille.
Alors sa lumière à lui, c'est la peinture qu'il a apprise très jeune, en autodidacte, en étudiant dans les livres les grands figuratifs tels que Rembrandt ou De Vinci.
Ainsi, ses tableaux sont réputés pour leur réalisme pictographique sans compromission  les écoles modernes qu'il considère, à tort ou à raison, comme des art mineurs et faciles. Pour lui « plus c'est difficile, plus ça a de la valeur »
Après une cinquantaine d'années de travail acharné, Philippe-Emmanuel Vinolo a su trouver sa place parmi les grands, sans complexe, sûr de sa technique et de sa pratique.
Il n'avait jamais peint de scènes tauromachiques, mais l'opportunité du salon de Valras, lui a permis de relever le défi. Son tableau rend hommage au panache et à la puissance de l'animal martyr, seul dans l'arène, superbe et sanglant, indomptable et irréductible qui fait front à un ennemi que notre artiste n'a pas jugé méritoire (?) de représenter.  
Ce tableau a été couronné du 3ème prix, avec un chèque de 100€ .
Une grande fierté pour notre peintre qui cherche avant tout la reconnaissance de son talent à l'aune de tous ceux qui s'arrêtent devant ses œuvres et dont les yeux, tout à coup, brillent d'admiration. Et cela suffit à son bonheur.

Les Mages : Christelle Saint-Cyr passe à l' Agglo

Christelle Saint-Cyr chaleureusement saluée par les élus et ses collègues
Après une dizaine d'années passées au Relais Emploi dont les bureaux sont situés au dessus de la mairie des Mages, Christelle Saint-Cyr a saisi l'opportunité d'intégrer le service Éducation d'Alès Agglomération  Un beau parcours pour cette responsable qui a su gérer les dossiers emplois du territoire de l'ex Vivre-en-Cévennes et bien au-delà Saint-Ambroix et Barjac à la grande satisfaction de tous.
Une petite réception était organisée par la mairie de Mages, à laquelle participaient le maire Jean-Claude Paris, les adjoints,quelques élus, les secrétaires de Mairie,  Marc Peyroche, Directeur du service politique de la ville, de l'emploi, économie sociale et solidaire d'Alès , ainsi que le nouvelle équipe qui désormais va prendre place dans les bureaux du Relais emploi.
Dans son discours, Jean-Claude Paris a mis l'accent sur les qualités d'écoute et le professionnalisme de Christelle Saint-Cyr qui a su à la fois, non seulement gérer les dossiers sur un plan humain, administratif et technique, mais aussi promouvoir la politique du PLIE (Plan local d'insertion pour l'emploi), notamment la journée découverte des métiers qui s'est déroulée avec succès aux Mages en mai dernier.
Christelle Saint-Cyr va rejoindre le Service éducation d'Alès Agglomération dont les compétences vont s'étendre à la totalité des écoles 73 écoles de la communauté à l'horizon 2019. Un gros challenge et beaucoup de travail en perspective pour la mise en place de la nouvelle structure dont l'envergure sur le territoire s'avère primordiale s'agissant d'éducation.
Quant au Relais emploi , une nouvelle équipe va prendre place, qui se délocalise de l'Agglo d'Alès aux Mages. Composée de Karima Pujalte, Karine Ion, Nawel Belkhiter et Pierre Blachier elle aura en charge à la fois les dossiers du  Relais Emploi et le développement du PLIE.

dimanche 6 août 2017

Saint-Florent-sur-Auzonnet : Julien Vuylsteke s'en est allé

La nouvelle du décès de Julien Vuylsteke à l'âge de 77 ans a bouleversé tous ceux qui le connaissaient et appréciaient sa gentillesse et sa bonhomie. Originaire d'Halluin dans le Nord, il s'était installé à Saint-Florent-sur-Auzonnet au hameau de Gabourde, avec sa famille dans les années 80.
Il avait alors tenu le Café de la Mairie pendant de nombreuses années, puis plus tard, aidé sa fille Ghislaine à l'épicerie du village.
Homme éminemment affable et sympathique, d'une belle corpulence, Julien ne passait pas inaperçu dans son inséparable 4x4.
« Ch'ti » dans l'âme, il en avait gardé le remarquable accent et ne manquait pas de retourner régulièrement dans ses Hauts de France revoir ces « gens du Nord » si chers à son cœur. 
Julien aimait notre commune où il jouissait de l'estime générale. Passionné de football, entreprenant et volontaire, il avait même essayé de créer des liens entre son Nord d'origine et son Sud d'adoption en organisant un match de jumelage entre l'équipe de Saint-Florent-sur-Auzonnet et celle d'Halluin qui s'était déplacée. Hélas, le match retour n'a jamais eu lieu, faute de bonnes volontés. Une grande déception qui le conduira à se démettre de toutes ses responsabilités au sein du club de note village. Désormais il se consacrait à sa famille, ses enfants et petits-enfants
Ses obsèques ont eu lieu au funérarium de Saint-Martin-de-Valgalgues en présence de nombreux amis venus lui rendre un dernier hommage. Ancien combattant d'Algérie, il avait souhaité que son cercueil soit recouvert du drapeau tricolore.
En ces pénibles circonstances, Midi Libre présente ses sincères condoléances à sa famille dans la peine.

Les Mages : un nouveau podium pour Thomas Pascal

Le week-end dernier, l'équipage composé de Thomas Pascal et de Bastien Roquier au volant de leur Renault clio s'est octroyé un bon résultat pour le rallye de Bagnols-les-Bains. En effet tous les deux se sont classés à une belle 31ème place au général et à la 3 ème place de leur classe A7.
Dès la première spéciale d'Orciere le ton est donné. Thomas prend la 2 ème place de sa classe puis la conservera jusqu'à l'avant dernière spéciale du Born tout en gravissant petit à petit les places au général. Enfin chaussé de pneus slick sous un grand soleil pour la dernière spéciale d'Orciere, la pluie s'invite malheureusement au départ de celle ci ce qui n'arrange pas Thomas et sa monture. Il perd donc sa 2 ème place pour la 3 ème à l'arrivée au parc final du rallye.
C'est tout de même un nouveau résultat positif auquel il faut associer tous les partenaires de cet équipage : notamment le bar restaurant « le Caliente » à St Florent-sur-Aauzonnet, les assurances « Aviva » Besseges -Salindres, « CP Carrelage », l'agence « Renault Rouquette » à Salindres et « Amevia Ingenierie » sans qui tout cela serait plus dur à concrétiser.
Prochain rendez vous au rallye des Monts du Vaucluse les 26 et 27 août prochain.

samedi 5 août 2017

Saint-Florent-sur-Auzonnet : un beau mur de soutènement en pierres sèches réalisé par FAIRE

Tous réunis avant le départ en vacances
Le maire Gérard Catanèse, l'adjoint Raymond Reboul et l'encadrant technique Dominique Vidal
Le chantier d'utilité sociale FAIRE est réputé pour réaliser des ouvrages en pierres sèches remarquables.. A Saint-Florent-sur-Auzonnet, le mur de soutènement de la cour des anciennes écoles s'était en grande partie effondré sur la propriété voisine située en contrebas. La Mairie  fait appel aux compétences de cette association qui, par ailleurs gère aussi « La malle aux fringues » installée sur la commune grâce à l'hospitalité de la municipalité.
Auparavant le déblaiement de l'ancien mur et la fouille ont été effectués par les employés municipaux à l'aide du Tractopelle.
Le mur, d'une longueur de 50 mètres et d'une hauteur de 1,30 m environ, va  être totalement reconstruit avec des pierres à bâtir, environ 70 tonnes, fournies par les entreprises Jouvert et Legal .
Les pierres sont jointées une par une, sans aucune adjonction de mortier, dans les règles de l'art, laissant filtrer les eaux sans qu'il soit besoin de barbacanes, et à l'arrière des pierres plus petites pour remplir les interstices pour favoriser le passage de l'eau qui sort en amont.. La pose de dalles de couronnement plus lourdes  dans les deux dernières assises renforce l'ensemble.
Du très bon travail réalisé par l'encadrant Dominique Vidal  et les 12 salariés en CDDI (Contrat à durée déterminée d'insertion)  qui cependant ne sera pas terminé avant le mois de septembre, départ en congés oblige.
Seuls la création de la fouille, le déblai de la terre et la fourniture des matériaux est à la charge de la commune soit environ 3500€. Du très bon travail !

vendredi 4 août 2017

Saint-Florent-sur-Auzonnet : du monde à la Nuit des Camisards


Il faisait un temps superbe et une température idéale pour cette Nuit des camisards qui s'est déroulée à l'Espace des Terres idéalement aménagé en deux parties pour l'occasion, l'une publique conférence, buvette et restauration et l'autre au boulodrome réservée à la pièce de théâtre.
La conférence de Richard Bousiges (qui fut selon l'éditeur Pierre Mazodier, le premier historien à écrire un livre sur la guerre des Camisards en Cévennes) s'est déroulée devant un auditoire d'une centaine de personnes très intéressées prêtant une oreille très attentives car l'orateur, et c'est la règle semble-t-il à la Nuit des Camisards, a parlé sans micro.
Richard Bousiges a détaillé, point par point tous les antécédents et corollaires qui ont abouti, ici en Cévennes à cette guerre fratricide parce que la région était essentiellement huguenote alors que la vallée de l'Auzonnet était catholique, Saint Forent devenant à la fois un refuge et une guerrière. Ici, plus qu'ailleurs, cette Guerre de religion a marqué l'Histoire, par ses péripéties et sa barbarie. La violence a répondu à la violence, la vengeance à la vengeance. Avec une horreur largement partagée de part et d'autre même si chacun des deux camps se trouvait des excuses légitimes. Le débat qui a suivi a porté sur les valeurs de la réforme et la liberté de conscience avec des arguments parfois divergents.Quant au spectacle lui-même, il a répondu aux attentes du public, environ 250 personnes assises dans l'espace scénique savamment aménagé dans une clairière, unité de lieu, sous la lune où tout se passe. Une mise en scène énergique et dynamique qui secoue le public et le tient en haleine. Il s'agit certes d'une fiction qui tout en conservant la véracité des faits en exagère bien volontiers les traits afin de mieux marquer cette nuit décisive, qui fut le détonateur de la Guerre des Camisards, après l'assassinat de l'Abbé du Chayla, présenté ici comme un personnage odieux et sanguinaire. Un spectacle époustouflant qui s'appuie plus ou moins sur la règle des trois unités chère aux classiques pour lui donner une puissance dramatique et tragique palpitante. La scène s'arrête au moment où l'abbé est assassiné.
Le reste, le pire, va suivre. Dès l'été 2018 « Sortir de Babylone » sera proposé par Lionnel Astier et sa troupe. On a hâte de voir !

(D'autres photos sont visibles sur http://www.midilibre.fr/gard/saint-florent-sur-auzonnet )

jeudi 3 août 2017

Saint-Florent-sur-Auzonnet : le cinquième tremplin de la chanson française se prépare

Morgane Hébert , lauréate 2016 du Grand Prix de la Chanson Alès Cévennes Camargue
Jean-Marc Alquézar a pris en mains les destinées de Chansons d'hier et d'Aujourd'hui
Après le succès de l’édition 2016, et malgré l’arrêt des activités de l’association qui en a été l’investigatrice, une nouvelle édition se prépare.
C’est la toute nouvelle association Chansons d’hier et d’aujourd’hui, créée par Jean-Marc Alquézar, qui a repris le flambeau de cet événement.
Cette nouvelle édition attend des candidats dans les catégories juniors (8-15 ans), interprète (à partir de 16 ans), et auteur compositeur interprète (ACI).
Nouveauté cette année : les sélections du matin auront lieu à l’aveugle.
A noter que les lauréats des catégories interprète et ACI se verront offrir une priorité d’inscription pour la coupe de France d’interprétation « National Voice Victory » dont le coordinateur national sera membre du jury, jury qui sera composé de personnalités du milieu de la scène et de événementiel.
Rendez-vous est donc donné le dimanche 1er octobre à 15h00 à la salle Louis Aragon pour venir encourager les finalistes et apprécier les artistes en seconde partie : Christophe Sochor (lauréat ACI 2016), Tristan Queytan (lauréat junior 2016), Morgane Hébert (lauréate 2016 du Grand Prix de la Chanson Alès Cévennes Camargue) et d’autres surprises.
Une tombola sera organisée au profit de l’association Jade Polyhandicap.
Entrée 5€.
Pour tout renseignement et inscription contacter le 06 17 93 24 33 (après 20h00) ou écrire à  assochansonsdhieretdaujourdhui@laposte.net
Entrée 5€. Contact : assochansonsdhieretdaujourdhui@laposte.net