lundi 18 juin 2018

Saint-Florent-sur-Auzonnet : Gala pour la Mémoire des Mineurs

L’association a réalisé un nouveau coup de maître avec cette initiative de très belle facture

Dire que l’après-midi festif organisé par "La mémoire des Mineurs" avec, au programme, un gala d’accordéon et un thé dansant, a été une très grande réussite, tient de l’euphémisme tellement le succès d’estime, et par conséquent le nombre de participants, a dépassé les espérances de Paul Rouverand et de son équipe.
Cette association s’impose désormais à la fois comme gardienne du passé de la mine, et aussi comme organisatrice  d’événementiels qui font mouche, telles les projections de films sur la mine de Rémy Jouvert qui ont attiré plusieurs centaines de personnes. 
Une association, jeune en terme de création sur la commune, mais qui porte en elle tout le passé minier de la vallée et principalement celui de Saint-Florent dont le puits et les installations furent dans les années 60 les plus modernes d’Europe. 
Et de tout cela, il n’en reste rien. Toutes les structures ont été démolies et la nature a repris ses droits. Et, seuls  les pins importés et plantés pour boiser les galeries, parce que leur bois «chante» avant de craquer sont restés et ont même phagocyté les forêts de chênes verts endémiques de notre climat "méditérranéo-cévenol".
Une aubade pour Gérard Catanèse 
Le matin, un moment extrêmement émouvant  lorsque l’ancien maire «courage» Gérard Catanèse et son épouse sont venus sur l’invitation de Paul Rouverand pour assister à une aubade en leur honneur et que pour eux. Les musiciens ont joué quelques airs qui leur plaisaient, parmi lesquels "La montagne"
L’après-midi, la salle Aragon était envahie de seniors amateurs de musiques et de danses distillées par l’accordéon, ce piano du pauvre qui a longtemps animé les bals musettes de leur jeunesse, un temps snobé par la génération rocker  et qui revient  en force aujourd’hui dans tous les styles. Les virtuoses internationaux Jérémie Burette, champion du monde, Stéphanie Methot, et des accordéonistes locaux réputés comme Eric Teissier et Pierre Forestier se sont produits sur scène chaque fois accompagnés par Alain Mayo et son orchestre.
“Les Corons” entonné tel un hymne
Dans son discours d’ouverture, Paul Rouverand a rappelé que même si ce gala n’est pas directement lié à la mine, il permet de mettre en évidence le dynamisme fédérateur de son association…Et pour appuyer son propos, et comme il le fait chaque fois, il a fait reprendre en chœur par l’assistance debout, la chanson des "corons"  devenue l’hymne emblématique des mineurs  …
Et ensuite, la piste de dans n’a pas désempli dans une extraordinaire ambiance…Vraiment un bon moment !