lundi 23 avril 2018

Les Mages : Un public enchanté par les “Mémoires de la montagne”

Cette mémoire, c'est celle que Muriel Biton a fait revivre dans ce film, à travers les témoignages des "anciens" de la vallée de la Thines et de la corniche du Vivarais.
La salle est presque pleine et le public va écouter avec recueillement les témoignages de ces montagnards qui racontent leur vie au long de ce XXème siècle, vie particulière dans cette "petite Cévenne ardéchoise" où ils étaient isolés du monde moderne qui s'épanouissait dans les plaines au loin. Film de proximité, d'une grande richesse sociologique, patrimoniale et humaine.
Le public a ri, souri, essuyé quelques larmes, certains ont retrouvé des souvenirs, d'autres ont réfléchi à l'évolution sociologique radicale de ce coin d'Ardèche si proche dans l'espace et dans le temps et si définitivement achevé. Les témoins parlent de tout leur quotidien d'enfant puis d'adulte  (famille, nourriture, pauvreté,  jeux , école et patois, mariage, religion, exclusion, ...). Des films d'amateurs, de vieilles photos illustrent les fêtes, le marché aux Vans, les modes de communication, l'arrivée du chemin de fer. Belle maîtrise de la réalisatrice qui filme ses témoins dans leur intérieur, ou aux champs, dans leurs paysages (qu'ils sont beaux les paysages !), et dans les saisons qui défilent... Ils racontent leur vie rude, laborieuse, avec nostalgie, humour, tendresse. Pas de violence, des regrets parfois.  
Ils racontent aussi les 2 guerres, les maquisards et les Allemands. L'arrivée du modernisme et l'exode massif vers les villes, le départ dans les usines et dans les mines, la "languitude" de ceux qui restent. L'arrivée des néo-ruraux dans les années 70 apporte une vie nouvelle, des rapports nouveaux qu'ils analysent aujourd'hui avec bienveillance et justesse, avec des sourires et des yeux brillants...
Le public a beaucoup applaudi cette œuvre forte et tendre où Muriel Biton s'est investie à fond.
 Elle a répondu à quelques questions sur le projet,  la belle aventure participative du tournage, sur les témoins de cette histoire avec qui elle a noué des liens forts. 
Les conversations se sont poursuivies longuement autour du verre de l'amitié offert par la commune.